Dossier

Les relations familiales chez les drag-queens comme système de mentorat

La vision des relations familiales chez les drag-queens varie considérablement d’une famille à l’autre. Il est clair toutefois pour chacune d’elle que la mère incarne l’image qui découle sur la descendance. Tout en restant qui elles sont, chaque drag-queen adoptée dans une famille répond en quelque part à cette image que reflète la famille. Le lien qui unie mère et fille doit se traduire par une connivence personnelle et artisitque. Rita fait mention que « être la mère d’une drag est qu’on devient le mentor d’un artiste. Pour le faire, il faut avoir beaucoup de temps à lui accorder. » Ce qui veut dire que la fille d’une drag est un projet sur lequel il faut travailler continuellement afin qu’il se raffine, qu’il soit le meilleur possible.

Certaines dynastie de drag-queens, notamment les Deer, ont plusieurs générations. La doyenne doit alors accorder son concentement sur chaque nouvelle venue. Ce

rtaines familles sont nées au travers d’autres familles. Marla par exemple est la fille de Nicole Lamothe, mais a adopté le nom Deer que ses filles ont par la suite perpétué. Cela n’enlève rien au fait qu’elle soit une Lamothe. Comme Kitana le souligne, « ce n’est pas le nom qui fait la famille, c’est notre relation ensemble. » Au final, les relations familiales transcendent les rapports professionnels et se sont de belles amitiés qui naissent à l’issu de tout ça. Découvrez comment les mères d’Anastasia, Peggy Sue, Kelly Torrieli, Kitana, Sasha et Ruby les ont aidé dans leur parcours comme drag-queen. Vous comprendrez ainsi les particularités familiales pour ces six familles qui ont répondu à l’appel.
Anastasia
Mère: Sandra Sunshyne

image

Sandra a rapidement pris soin d’Anastasia. Ce fut le soir de l’audition d’Anastasia au Cabaret Mado dans le cadre de Dream académie. Elle a jugé qu’on se devait de l’épauler. Elle s’est alors accordée cette responsabilité. Ce qui caractérise la famile Sunshyne est l’accent mis sur l’esthétique dont le maquillage et la côté glamour. Au-delà de ce qui pourrait sembler superficiel, il y a aussi tout un aspect d’entraide auprès de leurs consoeurs. Il s’agit d’un néritage que chacune des descedantes de Soleil, la doyenne de la famille, voilaient perpétuer de cette dernière. Cet aspect a permis d’établie des bases solides qui ont unie les membre de la famille dans leur vie de tous les jours. Il ne s’agit pas seulement d’une affaire de spectacle pour cette famille. Anastasia considère Sandra d’une certaine manière comme une mère dans sa propre vie, comme garçon. Cet attachement plus particulier en ce qui la concerne lui est propre en raison d’une situation personnelle survenue dans sa vie quand il était plus jeune.

 

Peggy Sue
Mère: Barbada de Barbades

image

Barbada a surtout été un mentor spirituel pour Peggy. Une sorte de coach de vie plutôt qu’un mentor de drag. Barbada taquine d’ailleurs souvent Peggy à ce propos, du fait qu’elle ne l’a jamais aidé pour ses costumes et makeup. Elle a néanmoins été très présente pour tout ce qui relève de l’attitude et de la personnalité. Bref, comment être une meilleure personne, sur la scène comme en coulisse. Pour Peggy, c’est le fait qu’elles soient opposées, mais qu’elles se complètent qui caractèrise les de Barbades. Cela permet de se challenger mutuellement.

 

Kelly Torrieli
Mère: Dream

image

Hommage:
 » Elle m’a montrée qu’il ne faut jamais abandonner, on peut toujours « se revirer sur un 10¢ » comme elle m’a dit des centaines de fois et c’est toujours ce que j’essaie de faire ! Je ne serais pas la drag-queen que je suis aujourd’hui sans Dream, je ne sais même pas si je serais drag-queen point. Je prendrais le temps pour te remercier mommy d’amour, ça n’a pas toujours été facile, pour toi, pour moi, pour nous, mais sache qu’on a toujours trouvé moyen de se redonner le sourire et de continuer ! Merci pour tous les conseils, les conversations, les tapes dans le dos qui ont toujours fait que je pouvais continuer sur le droit chemin. MERCI ! »
Dream a proposé à Kelly de faire un numéro lors du lancement de sa nouvelle soirée qui allait débuter, Dream académie». Lors de cette soirée, Dream lui a dit qu’elle voulait lui donner sa chance. Elle voyait vu du potentiel en kelly. Cela n’a pas toujours été rose entre les deux. Un véritable parcours de montagnes russes. Kelly cherchait tellement à impressionner sa mère qu’elle l’écoutait aveuglément jusqu’à la limite d’y laisser ses propres idées de création. C’est grâce à Tracy Trash que la mère et la fille ont pu renouer… Pour de bon. Elle leur a fait comprendre que Dream était assurément, quoi qu’on puisse en dire, la mère de Dream. Le tout s’est soldé lors d’un numéro spécial marquant le 12e anniversaire de carrière de Dream que Kelly lui a livré. Il fallait qu’elles se parlent pour remettre les pandules à l’heure, à la lumière de tout ça.

 

Kitana Sweet
Mère: Marla Deer

image

Hommage:
« Mother, darling, thank you so much for everything. You’re amazing. Continue to inspire me with every show that you do. Keep you and I love you. Eat shit and dieYou’re daughter Kitana. »

Marla est quelqu’un de théâtral, comme Kitana. C’est un élément qui leur a permis de nouer des liens. Marla a beaucoup aidé Kitana dans ses mixes et ses mises en scène pour y retrouver une logique, une histoire. Une performance n’est pas qu’une simple performance. Cette logique dans le travail a assurément fait son petit bout de chemin pour Kitana. Bref, Marla a beaucoup aidé Kitana d’un point de vue technique.
Elle se sent privéligiée de faire parti de la famille Deer, donc ultimement des Lamothe. Kitana a dit oui tout de suite lorsque Marla lui a demandé. Kitana lui rappelait l’univers de sa mère Nicole.

Sasha Baga
Mère: Rita Baga

image

Hommage:
« Merci de m’avoir fait cet honneur, de m’avoir pris sous ton aile et de faire parti de ma vie au quotidien. Parce que dans le monde de la drag, c’est vraiment difficile de percer. Tu as vu en moi ce que plusieurs ne voyaient pas. Je te remercie d’avoir pris ton temps et d’avoir été patiente, parce que je ne suis vraimeng pas une personne facile. Je suis gentille, mais je suis bornée. Tu m’as donné des trucs et des opportunités incroyables. Ça ne fait que commencer. Tu n’arrêtes jamais de me proposer des choses. Merci d’avoir vu en moi une Baga. Merci également au temps, à l’éngergie et à la passion que tu as mis sur moi. »

C’est Rita a qui a poussé pour Sasha ait une audition à Dream académie. Rita l’avait déjà approché pour lui donner des conseils, notamment en vue de cette dite audition. Elle s’était assurée de préparer Sasha à quoi faire et ne pas faire une fois au Cabaret Mado. Rita se heurtait toutefois au refus constant de Sasha qu’elle devienne sa fille puisqu’elle en avait déjà une où elle travaillait, au Drugstore. Des drag-queens du Cabaret Mado lui ont laissé savoir que si Rita lui demandait d’être sa mère, elle devait dire oui car cela allait lui apporter beaucoup. Après des mois, Sasha accepte enfin. C’est alros que son personnage explose suite à une série de rencontres mère-fille. Rita a consacré beaucoup de son temps pour conseiller Sasha dans ses looks, dans ses mekeup, tout en respectant le personnage (elle lui a présenté d’une nouvelle façon).

L’énergie dégagée sur scène est selon Sasha ce qui distingue la famille Baga. Le nom Baga est associé à Sasha jusqu’à la fin de sa carrière. Porter ce nom a grandement aidé Sasha à se faire valoir là où le n’aurait peut-être pas considéré. Rita ne voulait pas d’enfant, alors le fair qu’elle ait adopté Sasha en dit long sur ce qu’elle a vu en elle. Rita a le caractère et la franchise de dire les bons et mes mauvais coups de Sasha (authentique avec elle).

Ruby
Mère: Mado Lamothe

Hommage:
« Malgré le peu de temps depuis qu’on se connaît, j’aimerais que tu saches l’impact que tu as eu sur moi d’un point de vue personnel. Tu m’as beaucoup aidé dans les périodes difficiles de ma vie. Tu as démontrer un véritable rôle de mère, présente pour tes filles. »

Ruby a trouvé beaucoup de points en commun avec Mado, au-delà du monde de la drag, davantage à propos de qui ils sont… Ce qui a mené à une belle amitié. Cela a accroché Mado. Mado est très généreuse. Elle donne beaucoup de conseils en géneral, mais avec sa fille, elle était plus rough. Cela lui a permis de pousser ses limites plus loin encore. Ruby avait la caractère pour absorber cela, que la critique soit positive ou négative. Cette approche a permis à Ruby de sortir de sa coquille et s’affirmer davantage, d’être moins gênée. Malgré une carrière de 15 ans en danse qui l’a familiarisée avec la scène, Ruby ne s’assumait pas totalement en tant que femme, il y avait une aisance à aller chercher. C’est beaucoup sur cet aspect que la relation Ruby-Mado s’est dessinée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s