Entrevue

Luc Genereux & Michel Dorion

L’année 2015 marquait le 10ème anniversaire du bar le Cocktail. Ce bar mythique du village fut dans sa première vie, un piano bar. Après 2 ans à exploiter cette formules, il fallait réévaluer la vocation du bar. Le succès attendu n’était pas au rendez-vous. Dans cette volonté de restructuration, l’ancien propriétaire est entré en contact avec Michel Dorion qui deviendra alors directeur artistique. C’est sous son joug à ce poste que les soirées de drag-queens verront le jour. Michel a travailler fort pour revoir le concept du bar, imaginer des soirées thématiques qui allaient plaire au public. Il faut noter de plus que le bar ne se trouve pas dans une secteur flamboyant du village gai. Cet aspect était en quelque sorte une entrave à leurs efforts. À mi-parcours, Luc Genereux est entré dans l’équation et a repris le bar. Quelques temps plus tard, à l’initiative de Luc, Michel Dorion, qui occupait toujours son rôle de directeur artistique, devenait également copropriétaire du Cocktail. Leur bagage professionnel respectif leur a permis d’être en parfaite complémentarité afin que les tâches liées à la gestion du bar soient partagées à part égale entre les deux cogestionnaires. Entrevue avec deux hommes qui ont vu grand et qui sont parvenu à faire du bar le Cocktail un emblème incontournable du village gai de Montréal.

  1. De quelle manière se positionne le Cocktail en tant que bar? (Luc)

Ce qui prédomine est tout le côté spectacle dû simplement au fait que les plus gros énévements y sont lié, notamment pour les soirées de drag-queens. Le Karaoké que l’on retrouve après l’ensemble des spectacles en fait parti aussi. Traditionnellement, même dans les premiers jours du Cocktail, le karaoké faisait parti de la programmation. Il fallait concerver cet aspect-là. À la différence de la danse, comme dans d’autres bars, le karaoké s’inscrit dans la continuité de la notion qu’on se fait ici du spectacle.

2. Y a-t-il une ligne directrice dans les choix artisitiques? (Luc & Michel)

Il n’y a pas vraimemt de ligne directrice. On essaie toutefois de cibler la clientèle. Par exemple, le jeudis soir, avec la soirée Deux folles en or coamime Michel avec Miss Butterfly, attire davantage de jeunes. La sélection actuelle est également axée en conséquence, plus des chansons actuelles comparativement au samedi par exemple. J’ai engagé des gens avec qui j’aime travailler, qui apoortent un petit quelque chose à leur façon. Dans cet optique, c’est surtout un choix artistique plus qu’une ligne directrice. On est demeure ouvert. Le but est d’être le plus varié possible, notamment tout ce qui concerne le booking. Il est important qu’on chercher par nos choix autant queqlqu’un de 20 que de 60 ans. De plus, on ne veut pas imposer auz drag-queens de ne travailler qu’à un seul endroit. Quand on aime un artiste, on cherche à le suivre là où il va se produire ensuite. C’est une forme de publicité sous-jacente.

3. Qu’est-ce qui fait la réputation du Cocktail tel qu’on le connaît aujourd’hui? (Luc & Michel)

On a travaillé fort pour l’emmener où il est rendu. Il est situé dans un secteur qui est considéré par plusieurs comme une zone sinistrée. À force de bucher, nous sommes parvenu à faire notre marque, à tel point que l’atmosphère avoisinant le bar à changer, surtout en été. Le secteur a eu un regain de vie. Pour revenir au Cocktail, sa force est sans doute sa grande variété. Il y a du karaoké, de l’improbisation, des shows de drags, des happy hour. On cherchait à faire différent. L’objectif du bar n’est pas d’imposer un tarif d’entrée la porte, ce qui peut faire une force du Cocktail, oui. Le bar se finance à 100% par la vente d’alcool. Ce qui nous aide également est la publicté que nous faisons et le fait que nous connaissons bien notre clientèle.

4. Quelle image pensez-vous que le Cocktail projette? (luc & Michel)
On s’est apercu de chemin qu’avait parcouru au fil des ans il y a deux étés alors qu’on avait été mentionné au moins à trois reprises dans un journal. On était cité comme un lieu à fréqunter alors qu’il y a quelques années, le Cocktail n’évoquait pas grand chose auprès des gens. On s’implique de plus dans la commauté, notamment avec Rézo et Fierté. C’est important pour nous. Il a y une différence qui s’est fait sentir quand on a annoncé que je (Michel) devenais copropriétaire. On aurait dit que ça accordait une certaine crédibilité auprès du public. Ça consolidait davantage la vocation que prenait alors le Cocktail. On établissait alors le bar comme celui de Michel Dorion.

Le bar le Cocktail est ouvert tous les jours de la semaine. Les soirée-spectacles ont lieu les:

Mercredi – Le 30 minutes et son karaoké avec Nana et DJ Gigi
Jeudi – Deux folles en or avec Michel Dorion et Miss Butterfly: 21h30
Vendredi – Le Michel Dorion show: 22h30
Samedi – Le grand show avec Gerry Cyr et Penélopé: 22h
Samedi concert (occasionnellement): 20h
Dimanche – Le dimanche show avec Michel Dorion: 18h
+
Réveillon du nouvel An le 31 décembre
À venir:
. la nouvelle édition de Miss Cocktail pour la relève cet hiver
. Projet mystère avec Nana

* GRATUIT sauf à de rares exceptions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s