Critique

Gala des drags 1ère édition

Dès les premiers balbutiements de Bagalicious, il était clair pour Rita Baga de conserver en héritage de la défunte soirée Dream académie le gala des Dreamies que Dream a chapeauté de 2009 à 2013. C’est de Michel Dorion qu’est venue l’idée de créer un gala dédié à toutes les drag-queens qui performent au sein du village, sans égard à l’endroit où elles travaillent, que ce soit au Cabaret Mado ou au bar le Cocktail. Ce projet ambitieux a finalement vu le jour le dimanche 27 septembre dernier avec une remise de près de 20 prix dont quatre ont été voté par le public.La soirée a débuté au bar le Cocktail avec le tapis rouge où Gisèle Lullaby et Brandon Jones jouaient les fashion police en invitant chaque drag-queen sur la scène pour présenter sa tenue et nous faire part de leurs impressions sur la soirée.

11902304_1014596331934969_3125002574552736956_n

Michel Dorion a pris la barre de la première moitié de la soirée à son bar le Cocktail. Les premiers prix y ont été remis. Deux de ceux-ci étaient sans doute les plus convoités. Il s’agit du meilleur spectacle présenté au Cabaret Mado ainsi que celui présenté au Cocktail. Les lauréats furent respectivement Sasha pour Sasha présente Beyoncé et Érica rend hommage à Annie Lennox & Eurythmics. Sasha a livré un touchant remerciement en recevant son prix. Érica a pour sa part remporté son premier trophée lors d’un gala en 17 ans de carrière. Le prix hommage y a été également été remis. C’est une légende vivante du monde de la drag qui s’est vu recevoir les grands honneurs, j’ai nommé Monsieur Michel. D’autres prix d’envergures y ont été remis. Les catégories auxquelles ces prix son rattachés représentent énormément dans le milieu des drag-queens. Les prix meilleur lip sync, la comique, meilleur makeup et Top versatile (le plus caméléon) ont été décernés à quatre des drag-queens les plus respectées dans le village, Michel Dorion, Nana de Grèce, Rainbow et Tracy Trash. Le tout s’est déroulé dans un climat davantage glamour, à l’image du bar qui accueillait cette première partie du gala.

La seconde partie de la soirée s’est transportée au Cabaret Mado où l’aspect plus festif a pris les dessus. La plupart des drag-queens étaient à ce moment-là assez avancé en alcool. Le trio les Trois Stgooges composés de Rita Baga, Marla Deer et Célinda ont remis trois prix citron lors d’un numéro riche en humour. Les gros prix qui ont été remis au Cabaret Mado furent Révélation de l’année, remis à Celes Geni, également lauréate de meilleure danseuse, le prix personnalité, offert à Chouchoune, ainsi que numéro de production de l’année qui a permis à Rainbow de remporter son deuxième prix de la soirée. Le prix drag de l’année a été remis à Rita Baga. Celle derrière ce grand projet s’est donné énormément lors de la dernière année, notamment pour sa nouvelle soirée Bagalicious qui célébrait tout récemment son premier anniversaire d’existence. Il est clair que ses pairs et le public lui sont redevables et voulaient souligner en grand l’apport important de Rita Baga au sein du village de gai de Montréal et de la communauté LGBT.

Plusieurs artistes sont venues performer pour donner vie à la soirée, notamment Jade London, venue d’Ottawa, spécialement pour l’événement, Étienne Cousineau de la première édition de La Voix et une artiste burlesque.

Liste des gagnants:

Glamourous: Michel Dorion

Lip sync: Michel Dorion

Perruque d’or: Chouchoune

Top versatile: Tracy Trash

Make up: Rainbow

Comique: Nana de Grèce

Drag de l’extérieur s’étant le plus illustré à Montréal: Océane

Alcoolique: Miss Butterfly

Danseuse: Celes Geni

Salope de l’année: Sasha et Miss Butterfly

Jetson: Mona de Grenoble

Numéro de production: Rainbow

Révélation: Celes Geni

Chorégraphe: Marc-André Caron

DJ: Gigi et Lady McCoy

Personnalité: Chouchoune

Drag de l’année: Rita Baga

Show de l’année au Cabaret Mado: Sasha

Show de l’année au Cocktail: Érica

Crédit photo: Jihef

IMG_7889 IMG_7857 IMG_7861 IMG_7863 IMG_7864 IMG_7865 IMG_7866 IMG_7870 IMG_7873 IMG_7880 IMG_7885 IMG_7886 IMG_7887 IMG_7888

CRITIQUE: BAGALICIOUS 1er ANNIVERSAIRE

11902304_1014596331934969_3125002574552736956_n

Dès les premiers balbutiements de Bagalicious, il était clair pour Rita Baga de conserver en héritage de la défunte soirée Dream académie le gala des Dreamies que Dream a chapeauté de 2009 à 2013. C’est de Michel Dorion qu’est venue l’idée de créer un gala dédié à toutes les drag-queens qui performent au sein du village, sans égard à l’endroit où elles travaillent, que ce soit au Cabaret Mado ou au bar le Cocktail. Ce projet ambitieux a finalement vu le jour le dimanche 27 septembre dernier avec une remise de près de 20 prix dont quatre ont été voté par le public.

La soirée a débuté au bar le Cocktail avec le tapis rouge où Gisèle Lullaby et Brandon Jones jouaient les fashion police en invitant chaque drag-queen sur la scène pour présenter sa tenue et nous faire part de leurs impressions sur la soirée.

Michel Dorion a pris la barre de la première moitié de la soirée à son bar le Cocktail. Les premiers prix y ont été remis. Deux de ceux-ci étaient sans doute les plus convoités. Il s’agit du meilleur spectacle présenté au Cabaret Mado ainsi que celui présenté au Cocktail. Les lauréats furent respectivement Sasha pour Sasha présente Beyoncé et Érica rend hommage à Annie Lennox & Eurythmics. Sasha a livré un touchant remerciement en recevant son prix. Érica a pour sa part remporté son premier trophée lors d’un gala en 17 ans de carrière. Le prix hommage y a été également été remis. C’est une légende vivante du monde de la drag qui s’est vu recevoir les grands honneurs, j’ai nommé Monsieur Michel. D’autres prix d’envergures y ont été remis. Les catégories auxquelles ces prix son rattachés représentent énormément dans le milieu des drag-queens. Les prix meilleur lip sync, la comique, meilleur makeup et Top versatile (le plus caméléon) ont été décernés à quatre des drag-queens les plus respectées dans le village, Michel Dorion, Nana de Grèce, Rainbow et Tracy Trash. Le tout s’est déroulé dans un climat davantage glamour, à l’image du bar qui accueillait cette première partie du gala.

La seconde partie de la soirée s’est transportée au Cabaret Mado où l’aspect plus festif a pris les dessus. La plupart des drag-queens étaient à ce moment-là assez avancé en alcool. Le trio les Trois Stgooges composés de Rita Baga, Marla Deer et Célinda ont remis trois prix citron lors d’un numéro riche en humour. Les gros prix qui ont été remis au Cabaret Mado furent Révélation de l’année, remis à Celes Geni, également lauréate de meilleure danseuse, le prix personnalité, offert à Chouchoune, ainsi que numéro de production de l’année qui a permis à Rainbow de remporter son deuxième prix de la soirée. Le prix drag de l’année a été remis à Rita Baga. Celle derrière ce grand projet s’est donné énormément lors de la dernière année, notamment pour sa nouvelle soirée Bagalicious qui célébrait tout récemment son premier anniversaire d’existence. Il est clair que ses pairs et le public lui sont redevables et voulaient souligner en grand l’apport important de Rita Baga au sein du village de gai de Montréal et de la communauté LGBT.

Plusieurs artistes sont venues performer pour donner vie à la soirée, notamment Jade London, venue d’Ottawa, spécialement pour l’événement, Étienne Cousineau de la première édition de La Voix et une artiste burlesque.

Liste des gagnants:

Glamourous: Michel Dorion

Lip sync: Michel Dorion

Perruque d’or: Chouchoune

Top versatile: Tracy Trash

Make up: Rainbow

Comique: Nana de Grèce

Drag de l’extérieur s’étant le plus illustré à Montréal: Océane

Alcoolique: Miss Butterfly

Danseuse: Celes Geni

Salope de l’année: Sasha et Miss Butterfly

Jetson: Mona de Grenoble

Numéro de production: Rainbow

Révélation: Celes Geni

Chorégraphe: Marc-André Caron

DJ: Gigi et Lady McCoy

Personnalité: Chouchoune

Drag de l’année: Rita Baga

Show de l’année au Cabaret Mado: Sasha

Show de l’année au Cocktail: Érica

Crédit photo: Jihef

IMG_7889 IMG_7857 IMG_7861 IMG_7863 IMG_7864 IMG_7865 IMG_7866 IMG_7870 IMG_7873 IMG_7880 IMG_7885 IMG_7886 IMG_7887 IMG_7888

CRITIQUE: BAGALICIOUS 1er ANNIVERSAIRE

11902304_1014596331934969_3125002574552736956_n

La soirée a débuté au bar le Cocktail avec le tapis rouge où Gisèle Lullaby et Brandon Jones jouaient les fashion police en invitant chaque drag-queen sur la scène pour présenter sa tenue et nous faire part de leurs impressions sur la soirée.

Michel Dorion a pris la barre de la première moitié de la soirée à son bar le Cocktail. Les premiers prix y ont été remis. Deux de ceux-ci étaient sans doute les plus convoités. Il s’agit du meilleur spectacle présenté au Cabaret Mado ainsi que celui présenté au Cocktail. Les lauréats furent respectivement Sasha pour Sasha présente Beyoncé et Érica rend hommage à Annie Lennox & Eurythmics. Sasha a livré un touchant remerciement en recevant son prix. Érica a pour sa part remporté son premier trophée lors d’un gala en 17 ans de carrière. Le prix hommage y a été également été remis. C’est une légende vivante du monde de la drag qui s’est vu recevoir les grands honneurs, j’ai nommé Monsieur Michel. D’autres prix d’envergures y ont été remis. Les catégories auxquelles ces prix son rattachés représentent énormément dans le milieu des drag-queens. Les prix meilleur lip sync, la comique, meilleur makeup et Top versatile (le plus caméléon) ont été décernés à quatre des drag-queens les plus respectées dans le village, Michel Dorion, Nana de Grèce, Rainbow et Tracy Trash. Le tout s’est déroulé dans un climat davantage glamour, à l’image du bar qui accueillait cette première partie du gala.

La seconde partie de la soirée s’est transportée au Cabaret Mado où l’aspect plus festif a pris les dessus. La plupart des drag-queens étaient à ce moment-là assez avancé en alcool. Le trio les Trois Stgooges composés de Rita Baga, Marla Deer et Célinda ont remis trois prix citron lors d’un numéro riche en humour. Les gros prix qui ont été remis au Cabaret Mado furent Révélation de l’année, remis à Celes Geni, également lauréate de meilleure danseuse, le prix personnalité, offert à Chouchoune, ainsi que numéro de production de l’année qui a permis à Rainbow de remporter son deuxième prix de la soirée. Le prix drag de l’année a été remis à Rita Baga. Celle derrière ce grand projet s’est donné énormément lors de la dernière année, notamment pour sa nouvelle soirée Bagalicious qui célébrait tout récemment son premier anniversaire d’existence. Il est clair que ses pairs et le public lui sont redevables et voulaient souligner en grand l’apport important de Rita Baga au sein du village de gai de Montréal et de la communauté LGBT.

Plusieurs artistes sont venues performer pour donner vie à la soirée, notamment Jade London, venue d’Ottawa, spécialement pour l’événement, Étienne Cousineau de la première édition de La Voix et une artiste burlesque.

Liste des gagnants:

Glamourous: Michel Dorion

Lip sync: Michel Dorion

Perruque d’or: Chouchoune

Top versatile: Tracy Trash

Make up: Rainbow

Comique: Nana de Grèce

Drag de l’extérieur s’étant le plus illustré à Montréal: Océane

Alcoolique: Miss Butterfly

Danseuse: Celes Geni

Salope de l’année: Sasha et Miss Butterfly

Jetson: Mona de Grenoble

Numéro de production: Rainbow

Révélation: Celes Geni

Chorégraphe: Marc-André Caron

DJ: Gigi et Lady McCoy

Personnalité: Chouchoune

Drag de l’année: Rita Baga

Show de l’année au Cabaret Mado: Sasha

Show de l’année au Cocktail: Érica

Crédit photo: Jihef

IMG_7889 IMG_7857 IMG_7861 IMG_7863 IMG_7864 IMG_7865 IMG_7866 IMG_7870 IMG_7873 IMG_7880 IMG_7885 IMG_7886 IMG_7887 IMG_7888

CRITIQUE: BAGALICIOUS 1er ANNIVERSAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s