Dossier

Série | Le montage d’un spectacle solo: d’après la première expérience de Darleen

Le Cabaret Mado et le bar Le Cocktail ont été l’hôte d’une variété impressionnante de spectacles au cours des dernières années. Lorsqu’une drag-queen décide de s’investir dans un projet de si grand envergure, elle se met littéralement à nue. L’investissement en temps, argent et énergie pour la réalisation d’un tel projet est plus que considérable. Le point de départ : un concept de base. Pour certaines, cela peut se traduire par un spectacle complet consacré à un seul artiste alors que pour d’autres, c’est un thème comme Disney ou Broadway par exemple. Au travers du parcours de Darleen dans la mise en chantier de son tout premier spectacle solo qui sera consacré à la star de la pop Katy Perry, je vous invite dans les coulisses de ces étapes qui mènent à la consécration de ce genre de spectacle.

La première étape pour Darleen fut de soumettre à Mado un dossier dans lequel étaient contenus tous les détails de son concept de base. Plus une drag-queen est préparée et sait où elle s’en va, plus les chances que son projet soit accepté sont élevées. L’étape suivante fut de déterminer de qui elle allait s’entourer. Le personnel qui collabore à l’industrie des drag-queens est restreint. Il était donc aisé pour elle de dénicher des personnes avec qui elle pourrait travailler.

Son choix de chorégraphe s’est arrêté sur Marc-André Caron, un danseur et chorégraphe avec qui elle travaille tous les week-ends depuis qu’elle a joint les nanettes, c’est-à-dire les danseurs et les drag-queens qui performent lors des numéros à Nana. Marc-André jouit d’une expérience lui venant des nombreux spectacles auxquels il a pris part. Pour ses costumes, Darleen s’est tourné vers le savoir-faire du designer Jonathan Grandolfo. Jonathan est impliqué depuis des années auprès des drag-queens et a lui aussi assisté bon nombre d’entre elles avec leur spectacle. Une grosse pression vient ainsi de tomber alors que deux des pions les plus importants ont été mis en place. Cette collaboration, dans son cas, s’est officialisée jusqu’à six mois plus tôt. Elle s’était donc accordé la latitude nécessaire afin de bien travailler ces choix de chansons, de costumes et de mise en scène tout en privilégiant un partage des tâches équitablement avec ses partenaires.

Une fois que les principaux acteurs ont été sélectionnés, la drag-queen peut passer à la prochaine étape. Il est donc le temps de songer aux chansons qui se retrouveront dans le spectacle. Pour y parvenir, il est essentiel de bien connaître l’artiste que l’on va personnifier. Dans le cas de Darleen, elle a opté pour une rétrospective de la carrière de Katy Perry. Afin de maximiser le résultat lors du spectacle, Darleen et sont chorégraphes ont passé en revue la liste des chansons et les ont réparties selon plusieurs critères. Au final, ces chansons ont été regroupées sous septs différents tableaux thématiques. Cela a pour but de dynamiser le spectacle, de faciliter les changements de costumes, de mieux travailler les chorégraphies et de joindre au spectacle des chansons moins connues du grand public.

Pour les chorégraphies, Darleen et Marc-André ont pris soin d’aller chercher l’inspiration dans les vidéoclips en majeure partie car ils sont plus grand public, mais aussi dans les performances live, surtout pour les chansons plus méconnues. Toutefois, le chorégraphe doit s’adapter à certaines contraintes afin d’être en mesure de reproduire le plus fidèlement possible ce qu’ils ont retenu de l’œuvre de Katy Perry. Ces contraintes sont principalement liées à l’espace. Darleen présentera son spectacle au Cabaret Mado, la scène a des dimensions et une hauteur qui doivent être pris en considération.

Les costumes représentent une part importante dans les contraintes. En plus d’être à l’image de l’artiste, les costumes, comme pour n’importe quel autre spectacle, doivent être adaptés en fonction des chorégraphies dans lesquelles ils seront portés ainsi qu’aux changements de costumes. Il va de soi que ces contraintes ont une incidence sur les chorégraphies et vice versa. Darleen s’est imposé une contrainte personnelle afin de livrer au public de la nouveauté. Elle ne tenait pas à recycler des costumes qu’elle avait déjà.

Parmi les autres contraintes qu’une drag-queen va rencontrer lors de son parcours, on peut penser aux danseurs, à l’adaptation des horaires et des choix de mise en scène. Dans le cas de Darleen, elle a éprouvé beaucoup de difficulté à recruter des danseurs en raison de Fierté qui venait se terminer et pour lequel les danseurs avaient beaucoup été sollicités lors des différents événements qui s’y sont déroulés. Part of me laissera la place à un nombre équitable de garçons et de filles totalisant huit danseurs.

Outre les danseurs, le chorégraphe et le designer, d’autres personnes sont impliquées de près ou de loin dans la réalisation du spectacle. Parmi celles-ci, on peut relever le DJ, le coiffeur et tout le personnel présent lors du moment venu. Darleen a fait appel à  sa sœur drag-queen Kitana pour assurer l’admission et à Madame Simone pour solliciter les piétons à l’extérieur, offrir un premier contact

Bref, un spectacle d’envergure comme celui-ci nécessite un investissement complet de la part de la drag-queen. Un tel spectacle contient en moyenne une vingtaine de chansons, ce qui équivaut à un spectacle d’une durée d’environ une heure et demie. Pour sa part, Darleen a décidé d’offrir 26 chansons. La soirée aura d’ailleurs des airs de fête puisque l’événement coïncidera avec son 4ème anniversaire de carrière. Au final, malgré toute l’expertise mise en commun lors des préparatifs du spectacle, c’est le public qui aura le dernier mot. Comme n’importe quel autre projet des arts de la scène, il est impossible d’en déterminer le succès à l’avance.

« Part of me, c’est un spectacle qu’on risque d’entendre parler encore et encore. Que du beau, que du nouveau, que du fantastique. C’est un rendez-vous. » Darleen Honey Deer

Darleen Honey Deer présente Part of me au Cabaret Mado le jeudi 15 octobre 22h. #DHDKP

Billets disponibles dès le début du mois de septembre auprès d’elle ou à la porte du Cabaret Mado : 10$ en prévente, 13$ à la porte le soir de l’événement.

11933406_1134808563214414_3681407985346204708_n

La page Facebook de Darleen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s