Dossier

Série | Le montage d’un spectacle solo: d’après les nombreuses expérience de Sasha Baga

Véritable bête de scène, Sasha Baga a su s’imposer depuis ses débuts comme drag-queen il y a près de 6 ans. Dans ce nouveau chapitre sur le montage d’un spectacle solo, qui fut abordé par l’intermédiaire de la première expérience de Darleen au mois d’octobre dernier, je m’intéressserai cette fois-ci au processus sous l’angle de l’expérience. En effet, Sasha cummule pas moins de 5 spectacles en solo, consacrés aux artistes de la pop américaine Rihanna, Beyoncé et Jessie J. Elle était aussi à l’affiche avec sa famille de drag des spectacles House of Baga et Penthouse of Baga. Elle a également pris part aux trois éditions de #Gurlz ainsi que du déluré Switch the bitch dont la prochaine mouture arrive à grand pas, le jeudi 17 mars prochain, et dans laquelle elle sera de retour. L’année en cours ne sera pas moins occupée pour Sasha qui prépare son best of pour juillet au Cabaret Mado. Néanmoins, dans le cadre de cet article, c’est à son spectacle consacré à la chanteuse québécoise Marie-Mai que je m’intéresserai. Sasha foulera les planches du Cabaret Mado pour l’occasion le jeudi 03 mars prochain. Découvrez les dessous de sa préparation en vue de ce spectacle qui s’annonce plus vertigineux qu’elle ne l’aurait anticipé.

Les inspirations autour desquelles s’articulent le spectacle que Sasha s’apprête à présenter proviennent de l’un des concerts donnés par Marie-Mai au Centre Bell ainsi que de son spectacle en résidence au Théâtre St-Denis. Ce qui a motivé Sasha à s’attaquer à cet icône locale est lié à l’énergie que l’artiste dégage sur scène, toute en symbiose avec le grand éploiement de la production. Elle salue le fait qu’une interprète de chez nous soit capable de livrer des spectacles comparables aux plus grandes stars internationales. Dans cet optique, il était tout à fait logique que Sasha s’inspire des spectacles de Marie-Mai qui réflétaient cela. Toutefois, Sasha s’était grandement donné lors de son dernier spectacle en date, c’est-à-dire son spectacle consacré à Beyoncé qui lui a d’ailleurs valu le prix du meilleur spectacle présenté au Cabaret Mado lors du plus récent Gala des drags. Elle voulait donc aborder ce spectacle de manière plus sobre, un peu comme elle l’avait fait avec celui de Jessie J., mais avec plus de contenu.

Cette sobriété se traduit de plusieurs façons. D’abord, dans un nombre restreint de danseurs qui n’en totalisera que deux. Les numéros impliquants les danseurs ne représenteront que la moitié du spectacle. On pourra également le constater par le fait qu’on y retrouvera moins de frioriture. On mise sur la simplicité et l’efficacité: 1 perruque et 4 costumes. Malgré cela, Sasha a tenu à ce qu’on lui confectionne des kits sur mesure dont une réplique d’une robe portée par Marie-Mai au Centre Bell et deux reproductions de costumes de scène de sa résidence. Pour le reste, elle a puisé son inspiration dans l’univers de la chanteuse, notamment dans l’un de ses clips. Marie-Mai a connu une variation capilaire au fil des ans, mais c’est un look actuel que nous retrouverons le 03 mars prochain avec une magnifique perruque blonde revampée pour la cause par une consoeur de Sasha, Celes.
Le désir de monter ce spectacle hante Sasha depuis près d’un an alors qu’elle a eu la chance de rencontrer Marie-Mai en personne. Cette proximité, dans le marché québécois, apporte son lot d’incertitudes qui mène à ce vertige dont j’ai parlé précédemment. En effet, même si le fait de chanter en français se présente comme un avantage, notamment dans l’apprentissage des chansons, mais aussi dans le rapport qu’entretient Sasha avec celle-ci, Sasha éprouve un certain incofort. Ce dernier s’explique par la fait que Sasha et Marie-Mai sont de la même génération, ils ont presque le même âge et qu’elles soient du même coin de pays. Même si quelque part, Sasha aimerait que Marie-Mai soit présente dans la salle, c’est quelque chose qui l’intimiderait si elle le savait au moment de performer.

Sasha a un côté humain très développé qui la rend particulièrement sensible. Ainsi, elle redoute de faire trois chansons qui la replongeront systématiquement dans des souvenirs précis. C’est une habitué des platines du Cabaret Mado, DJ Lady McCoy, qui a chapeauté le showlist du spectacle comptant pas moins de 18 titres. Sasha veut un spectacle vivant, donc il sera livré quasi non-stop. Ça promet!
C’est avec humilité que Sasha sait que c’est la réputation qu’elle s’est forgée avec le temps et son impressionnat C.V. qui risque d’attirer les foules. Toutefois, l’intérêt pour l’artiste peut jouer aussi. Il y aurait dans ce cas un échange mutuel dans la découverte. C’est pourquoi, au final, Sasha a espoir que le public se rappelle de ce spectacle de manière positive. Même si à chaque nouveau projet, c’est plus difficile car le challenge est toujours plus gros, Sasha saura vaincre sa crainte de ne pas répondre aux attentes de la clientèle qui lui est fidèle puisqu’elle arbore un style qu’on lui connaît moins. Ayant vu tous ses spectacles, j’ai foi en son grand talent. Vous en jugerez par vous même le 03 mars prochain au Cabaret Mado.

À venir également pour Sasha: Best of de Sasha cet été: 21 juillet au Cabaret Mado, pour sa fête
Vous pouvez suivre Sasha Baga sur Facebook

image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s