Critique

Lecture publique: Le coeur a ses raisons saison 1

Dans le cadre d’une lecture publique consacrée à la série Le coeur a ses raisons, le Cabaret Mado s’est transformé le 12 mai dernier en St-Andrews le temps faire revivre ces personnages cultes crées par Marc Brunet. La grande manitou Marla Deer a une fois de plus fait preuve d’un savoir-faire exemplaire en réécoutant des heures de télévision en vue de retranscrire les répliques de la saison 1 de la série. Le plus gros travail fut certainement de faire un choix parmi celles-ci afin de réduire le tout à deux heures de spectacle tout en conservant le fil narratif de l’intrigue. Retour sur cette soirée riche en humour dont la suite, c’est-à-dire la saison 2, est attendue pour l’automne.

image

Un autre gros défi fut sans doute celui de la distribution les différents rôles. Il y a beaucoup de talent chez nos drag-queens. Je ne sais pas quel processus fut employé dans la ditribution des rôles, toutefois, les quatres principaux personnages furent brillament interprétés par Mona de Grenoble, Franky Dee, Mado Lamotte et Gisele Lullaby qui incarnaient respectivement Brett, Criquette, Brad et Ashley. Il y a toutefois des éléments à corriger dont des intonnations, des mimiques et des traits pour certains personnages qui n’étaient pas suffisamment justes. Je pense notamment aux intonnations de Franky dee en Criquette et au côté plus niaiseuse d’Ashley que Gisle Lullaby jouait un peu trop aguichante.

Outre ces personnages, j’accorderais des mentions à Célinda qui incarnait Madge à qui le rôle collait parfaitement, à Marla Deer qui a su aller chercher l’essence du personnage de Crystal ainsi qu’à la toujours impeccable Tracy Trash en Becky. La performance le plus faible revient à Thomas qui incarnait Peter Malboro, un personnage assez morne dans la série de prime abord.

Malgré le fait qu’ils jouaient avec leur texte en main, les personnificateurs arrivaient à aller checher l’émotion pour chaque réplique, ce qui témoigne d’une bonne préparation de la part de chacun d’eux. Comme il s’agit d’une lecture publique, il n’était pas possible de transposer tout l’univers de St-Andrews sur scène. On a donc misé sur un lieu emblématique de la série, le Coconut grill club. Il s’agissait d’un choix judicieux.

Dans l’ensemble, il s’agissait d’un excellent spectacle. On a su aller chercher des rires de la part du public qui était d’ailleurs très réceptif et compréhensif. Il est arrivé quelques fois des petit oublis et des fous rires (presqu’à chaque présence de Peggy Sue) qui n’ont toutefois pas interférés au rythme du spectacle. J’aurais préféré après l’entracte pouvoir compter sur un changement de costume de la part de chaque personnage, surtout pour celui de Criquette dont la garde-robe fait partie intégrante du personnage avec ses looks loufoques.

Je salue cette initiative plys théâtrale chez nos drag-queens et j’attends avec grand intérêt la saison 2 ou qui sait, la lecture publique d’une autre oeuvre d’ici, comme elles l’ont déjà faite avec Les belle-soeurs de Michel Tremblay. Il y a avec ce spectacle tout un parallalèle à faire entre le milieu des drag-queens et celui du Coeur à ses raisons que j’aimerais développé dans une entrevue future avec l’auteur de la série. À suivre dans les prochains mois…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s