Portrait

Celes

Celle dont le nom lui provient du jeu vidéo Final Fantasy, qui a marqué plus d’une génération, a joint le milieu des drag-queens il y a près de 4 ans. Même si aujourd’hui on connaît surtout Celes comme nanette, elle porte avec elle un généreux bagage artistique tant dans ce milieu que de celui de la danse duquel elle est issue. C’est avec une solidité incroyable que Celes a livré le numéro qui l’a fait élire du public lors du lancement de MX Fierté Canada Pride le 5 février dernier. Plongez dans l’univers de cette drag-queen de grand talent.

Celes a débuté sa carrière aux côtés de LaDorris au défunt Drugstore. En parallèle, elle faisait ses débuts à Dream académie. Lorsque le Drugstore a fermé ses portes, Celes avait déjà commencé à faire sa place au Cabaret Mado. Après déjà une certaine expérience dans le milieu, Celes a décidé de s’inscrire à Drag-moi pour sa 5ème saison. Ce fut une décision payante puisque c’est à l’issu du concours qu’elle fut recrutée par Nana afin de joindre les rangs des nanettes. C’est une expérience professionnelle de laquelle elle est très fière. Cette opportunité lui aura permis de développer son approche du travail d’équipe. Son retard face aux autres membres de l’équipe n’aura pas été trop long à rattraper en raison de son expérience en danse.

 

Celes n’a jamais prôné la mentalité « all about me ». Cela lui permet de garder les deux pieds sur Terre tout en conservant de saines relations de travail auprès des autres. S’il y a bien une chose que l’on peut souligner de l’éthique professionnelle de Celes est sa relation de travail. Dès son intégration dans le milieu des drag-queens, Celes savait qu’elle allait un jour offrir un spectacle entièrement consacré à la danse. Pour sa première incursion, qui l’a mené vers Celes in Wonderland, elle a fait appel au chorégraphe Jean-François James. Ils ont alors rejoint une panoplie de danseurs ayant fait leurs preuves sur les planches du Cabaret Mado dans les dernières années afin de recruter la crème de la crème. Sur près de 40 candidatures, ils ont retenu 12 aspirants. Leur choix aura été gagnant puisque le spectacle fut couronné meilleur spectacle présenté au Cabaret Mado lors du dernier gala des drags animé par Rita Baga et Michel Dorion. Près d’un an plus tard, Celes a récidivé en offrant un spectacle inspiré de l’univers de la chanteuse Sia. Pour cette occasion, elle aura retenu les services de son ex-collègue des nanettes Marc-André Caron. Outre ces deux spectacles, Celes compte permis ses meilleurs souvenirs de carrière ses participations à différents spectacles d’envergures tel que Mascara (dans le numéro de Barbada), Illusions, #Gurlz, Dream académie dans le parc, Juste pour rire, le spectacle Britney Spears et J-Lo avec Amy Haze ainsi qu’une collaboration avec Émily Bégin.

 

Celes n’a pas vraiment d’artistes favoris dans le milieu de la chanson, c’est davantage le feeling qu’elle ressent d’une chanson qui va jouer dans son choix de l’interpréter ou non. Pour chaque chanson, il y a un concept qui germe dans son esprit. Il ne lui reste ensuite qu’à déterminer la meilleure occasion pour livre cette chanson. Outre Sia et J-Lo, ses inspirations ne lui viennent pas beaucoup de la musique pop actuelle. Malgré son bagage en danse, elle ne s’inspire pas toujours du vidéoclip d’une chanson. Elle aime y mettre du sien et sortir la chanson du contexte pour lequel on la connaît. Elle considère son talent pour la danse comme une complémentarité face à ses collègues. Chacun a ses forces, il faut savoir les reconnaître sans toutefois le voir comme un avantage sur quelqu’un d’autre. Ses inspirations lui viennent surtout de sa mère de scène, Franky Dee pour son style et ses numéros, de Nana, pour sa rigueur et sa discipline hors scène, ainsi que Miss Butterfly, pour sa capacité à stimuler tous les types de public.

 

Peut-être aurez-vous la chance de voir Celes dans une nouvelle production d’ici la fin de l’année. D’ici là, vous pouvez la voir tous les week-ends au Cabaret Mado dans les nanettes. Vous pouvez également venir l’appuyer en semi-finale de MX Fierté Canada Pride le dimanche 16 avril prochain au Cabaret Mado.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s