Entrevue

Océane et sa troupe Aquablack

Pour ma 3e année, l’objectif des entrevues sera de mettre en lumière la relation professionnelle qui unie une drag-queen à un artiste qui collabore de près avec ce milieu. Pour lancer cette série d’entrevue, j’ai questionner Océane, une drag-queen de Québec quu cumule près de 15 ans de carrière, sur les motifs qui l’ont poussé à mettre sur pied une troupe de danseurs permanents qui se nomme Aquablack. La troupe de composé de six membres permanents est née il y a de cela 3 ans. Depuis, elle a eté de nombreux numéros de la diva de Québec. La troupe lui aura même permise à Océane d’accéder à la grande finale de MX Fierté Canada Pride et ainsi lui offrir la chance de produire sur ka scène TD entourées des drag-queens de RuPauk’s drag race lors de Fierté Canada. Avec une telle envergure, il est tout simplement impensable de ne pas voir au moins une performance d’Océane et ses complices.

1. Comment cette idée de créer une troupe t’est-elle venu?

En fait, j’ai toujours aimé travailler avec des danseurs de temps à autre depuis le début de ma carrière il y a presque que 14 ans. Je dirais que la principale différence entre avant et maintenant est que maintenant, je me suis entourée d’une équipe de danseurs professionnels et accomplis. L’idée de m’entourer de cette troupe professionnelle m’est venue après de nombreuses déceptions de la part de certaines personnes qui n’étaient pas assez responsables ou encore d’échecs cuisants impliquant des personnes le plaisir au profit de la rigueur. Il ne faut pas négliger la part d’investissement et une fiablilté que cela implique. Et bien sûr il y a le talent !!

2. Quelle différence observes-tu entre avant et après cette troupe? Te dirais-tu plus fière de tes réalisations depuis que tu collabores auprès d’eux?

Je ne peux pas dire que je suis plus fière de mes réalisations depuis que je suis avec eux mais bien autant satisfait qu’avant, car n’oublions pas qu’une drag-queen qui n’est pas capable de se démarquer sans danseurs n’y arrivera pas plus avec des danseurs. J’ai accompli beaucoup de projets seul et j’ai réalisé beaucoup d’objectifs par moi-même. Le fait de les avoir avec moi maintenant me permet tout simplement de me fixer de nouveaux objectifs. Par contre, pour ceux qui me voient souvent remarquerons que je m’organise toujours malgré tout pour faire des performances en solo au travers de mes numéros avec danseurs. Il est primordial pour moi de continuer en solo tout en les ayant à mes côtés, cela me permet de susciter tout autant de réactions auprès du public à la seule différence qu’ilil m’est difficile de porter des costumes gigantesques et flamoyants en raison des chorégraphies plus complexe. Donc, en continuant de faire des performances en solo, je peux continuer de mettre à profit mon côté extravaganza.

3. Depuissa création, y a-t-il une certaine fidélité et une stabilité au sein des membres?

Dans ma troupe actuelle on peut retrouver les six membres principaux qui sont Nikolas Lafontaine, Pascal Boyer, Alexandre Rioux, Sarah-Jane Savard, Mélanie Lefèbvre Saint-Georges ainsi que Joanie Lacasse. Ceux-ci sont le noyau de ma troupe et sont présents à presque tous mes spectacles où ils sont requis . Par la suite, j’y vais par ancienneté lorsque j’ai besoin de plus de danseurs selon les besoins. Pour en nommer quelque uns je pense à : Ève Leclerc-Lagacé, Matthieu Girard, Andy Tremblay-Ruel ou Scott Mcgrath.

Bien évidemment, je sais toujours où je m’en vais et tout est toujours prévu au moins 3 mois à l’avance. Mais il arrive souvent qu’ils me surprennent ou me font découvrir des hits que je ne connais pas ou des idées nouvelles. C’est d’ailleurs ce qui fait la force d’un groupe et renforce une carrière quand tout les esprits ne font plus qu’un. Ça, j’y crois crois dur comme fer.

Les premiers membres ont été Nikki & Sarah-Jane depuis maintenant 3 ans. Ensuite sont arrivé Pascal & Mélanie qui ont renforci la troupe. Par la suite, depuis maintenant 2 mois, un peu comme la cerise sur le Sundae, il y eut Joanie et notre plus récent, Alexandre, qui est tout simplement à couper le souffle. Bien sûr, d’autres sont passé et ont apporté leur couleur à la troupe. Ils ne sont toutefois plus là pour diverses raisons elles que manque de de ponctualité, fidélité ou encore un lrofessionnalisme pas tout à fait au point. Ça prend beaucoup d’effort et d’essas/ erreurs pour arriver avec une équipe parfaite de 10 danseurs. Au bout du compte, ça en vaut la peine car on en apprend beaucoup sur le métier mais aussi sur soi-même.

Finalement, je terminerais en disant que je suis entourée des meilleurs avec ces 10 personnes et que ces gens ne sont pas que mes danseurs et collègues mais aussi ma famille et que ce n’est qu’un début.

Océane travaille principalement au bar le Drague et au St-Matthew’s. Il est possible de la voir occasionnelement à Montréal au Cabaret Mado et au Cocktail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s