Entrevue

Celes & Marc-André Caron

Elle, est une drag-queen émérite à Montréal grâce à ses performances scéniques envoutantes. Lui, est un danseur chevronné qui a su faire sa marque tant dans le village que dans le milieu artistique québécois en collaborant notamment au festival Juste pour rire ou encore auprès de grandes chanteuses d’ici telles que Nanette Workman, Michèle Richard et Kim Richardson. Ensemble, ils forment l’un des duos artistiques les plus en vue dans le milieu des drag-queens. Leur complicité est perceptible par quiconque ayant eu la chance de les voir performer. Celes et Marc-André Caron ont travaillé ensemble durant plusieurs années aux côtés de Nana dans les Nanettes. C’est toutefois avec le spectacle qu’ils ont orchestré autour de l’œuvre de Sia qu’ils ont connu la consécration. Leur spectacle a d’ailleurs raflé le prix du meilleur spectacle présenté au Cabaret Mado lors du dernier gala des drags. Il s’agissait pour Celes d’un doublé puisque l’année précédente, elle avait remporté ce même prix pour le spectacle Celes in Wonderland. C’est un soir d’automne dans un café de la rue Ste-Catherine que j’ai eu le loisir de m’entretenir avec eux et ainsi être un témoin privilégié de leur complicité. Je vous invite à découvrir le compte-rendu de cet entretien.

 

Leur première collaboration remonte à il y a quelques années alors que Celes avait approché Marc-André pour un contrat au Unity. Celes s’était tourné vers Marc-André car elle voyait en lui une parfaite compatibilité corporelle par rapport au sien. Cette première incursion leur aura rapidement permis de constater qu’ils avaient des styles qui se rejoignaient beaucoup. C’est surtout lorsqu’ils ont commencé à collaborer ensemble sur une base plus régulière au sein des Nanettes que l’évidence s’est révélée d’elle-même : leurs attraits artistiques a permis d’allier les éléments qui a fait opérer la chimie entre eux. Afin de nourrir leur complicité artistique, nos deux protagonistes ont suivi des cours d’acrobatie. Cette nouvelle corde à leur arc a ouvert la voie à des numéros plus audacieux. Cet épisode fut surtout l’occasion pour eux de renforcir le lien qui les uni. La force première de Marc-André en spectacle est lorsqu’il est en duo. En travaillant auprès de Celes, il a pu faire gravir d’un échelon son approche scénique en duo puisque lui et Celes sont très fusionnels. L’élément sur lequel ils ont du investir plus  de temps est l’aspect du jeu sur scène, lorsqu’ils incarnent des personnages. Dans leurs premières collaborations, c’était davantage la sensualité qui émanait. Ils ont cherché à renverser la vapeur en abordant une approche différente. Ce choix s’est avéré gagnant puisqu’aucune de leur prestation ne passe inaperçue. Dès qu’ils sont ensemble sur scène, plus rien n’existe autour d’eux.

 

Au-delà de ces collaborations, c’est l’amitié qui prévaut. Chacune de leur répétition se fait dans le plaisir sans qu’ils n’aient à s’imposer de facteurs de stresse. Ils sont en mesure de travailler à leur rythme tout en étant à l’écoute de l’autre.Comme l’un et l’autre fréquentent le même cercle social, ils n’ont d’autres choix que de bien s’entendre. Cela ne fait pas en sorte que leur amitié et leur complicité ne soient pas sincères… au contraire,  ce sont ces éléments qui rejaillissent lorsqu’ils sont sur scène et qui leur permettent de briller. C’est au travers de leurs projets personnels tels que le spectacle Sia, que Celes et Marc-André ont pu mener leur création à un autre niveau. Le fait qu’ils se connaissent si bien a renforci la confiance qui les unie. Lorsque la confiance est au rendez-vous, il ne reste que très peu de choses pour nous freiner. Ceux et celles qui ne croient pas au destin, nous avons ici une belle preuve que celui-ci existe.

Si l’on se concentre sur leur carrière individuelle afin de mieux les cerner, Marc-André est un kinésiologue de formation, mais pratique depuis longtemps la danse en marge de sa carrière. En effet, Marc-André a commencé à danser au cégep, incité par une amie. Il a eu la piqûre. Lorsqu’il est arrivé à Montréal, il a continué son cheminement à l’Académie de danse de Montréal. Parallèlement, Marc-André jouait dans une équipe de volley-ball. C’est dans ce contexte qu’il a rencontré lors d’un banquet par le plus grand des hasards Nana avec qui allait collaborer peu de temps après. Ironiquement, il n’avait jamais mis les pieds au Cabaret Mado à cette époque. Marc-André est considéré par la plupart dans le milieu comme le danseur le plus versatile. Cet atout lui permet de collaborer auprès de plusieurs drag-queens. Depuis 2009, Marc-André a été impliqué dans bon nombre de productions. Il a d’ailleurs remporté le titre de danseur/ chorégraphe de l’année lors de la récente édition du gala des drags. Pour sa part, Celes a fait ses débuts comme drag-queen au défunt Drugstore. Elle a ensuite fait le saut au Cabaret Mado par l’intermédiaire de Dream académie. Son style unique, principalement orienté vers la danse, lui aura permis de faire rapidement son nom et de joindre les Nanettes, ce qui s’est avéré une occasion en or dans son parcours. Elle aura fait parti de la troupe de 2015 jusqu’à tout récemment, en novembre 2017. Son expertise en danse est né alors qu’elle était étudiante dans un programme de sport/ étude concentration ballet classique. Elle a ensuite suivi des cours dans une école de  boot camp. Leur savoir-faire individuel ont su bien se marier. Ils ont aujourd’hui la chance de développer leur talent en commun. À l’issu de cet article, il ne vous reste plus qu’une chose… c’est d’aller les voir en spectacle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s