Dossier

Série | L’ouverture aux drag-queens hors de la communauté LGBTQ+: L’implication sociale de Barbada

Plusieurs drag-queens ont eu l’occasion de faire rayonner leur art hors de la communauté LGBTQ+ dans la dernière année. La série documentaire Ils de jour, elles de nuit que diffusait Ici ARTV l’hiver dernier a été un facteur déterminant dans ce rayonnement. La série a d’ailleurs permis au milieu des drags de connaître son année la plus riche en terme de couverture médiatique. Barbada, qui était l’une des têtes d’affiche du documentaire, a su tirer davantage son épingle du jeu en étant notamment DJ au lancement du livre du youtuber PL Cloutier et en ayant pris part à l’Heure du conte à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). C’est d’ailleurs sur la participation de Barbada à ces deux événements qu’il sera question dans cette article, faisant ainsi suite à l’article précédent de cette série qui avait été développé autour de la série Ils de jour, elles de nuit avec son réalisateur Frederic Gieling.

PL Cloutier avait déjà convié Barbada à deux reprises sur sa chaîne : une première fois à l’occasion de Fierté 2016 où Barbada avait pour mandat de transformer PL en drag-queen ainsi que dans le cadre des 12 jours de Noël de la même année où les deux artistes se sont livré à une soirée de raccompagnements pour Nez rouge en collaboration avec Telus. Dans ce contexte, il devenait tout à fait logique que PL demande à Barbada d’agir à titre de DJ lors de son lancement. Le livre de PL Cloutier, Toute va ben été, a été officiellement lancé le 7 novembre dernier au Musée Grévin à Montréal. Il n’est pas sans rappeler que le public de PL est majoritairement adolescent. La présence de Barbada aurait pu déranger. Hors, c’est tout le contraire qui s’est produit. Barbada avait déjà conquis le public de PL grâce à ses participations à différentes vidéos. Sa dernière participation lors des 12 jours de Noël avait suscité plusieurs réactions, plus que pour d’autres personnalités telles que Ricardo qui prenaient également part à cette série de vidéos. L’engouement avait fait l’objet d’un précédent article au début de l’année. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agissait dans le cas présent d’un premier bain de foule pour Barbada avec le public de PL Cloutier. Les réactions auraient pu être toutes autres. Comme le souligne si bien Barbada, il s’agissait d’un public «gagné d’avance » dans l’optique où, du moment où tu suis PL sur Youtube, tu sais à quoi t’attendre. Barbadait n’est qu’un prolongement du message d’ouverture et de tolérance que tente d’implanter PL sur sa chaîne. Il va de soit que Barbada a du adapter son animation (pour le peu qu’elle a eu à faire) par rapport à l’âge du public. Toutefois, la vedette ce soir-là, c’était PL. Outre quelques photos et la lecture de passages du livre après avoir inhalé de l’hélium, Barbada n’a pas été davantage sous les projecteurs. Il faut néanmoins saluer l’ouverture de cette génération qui permettent à des artistes tels que PL Cloutier et Barbada de vivre des moments comme celui-ci.

Dans un contexte différent, mais non loin de celui qui fut évoqué précédemment, Barbada a eu la chance de prendre part à l’Heure du conte. Qu’est-ce que cet événement? L’initiative est né en 2016 lors de la Journée des enfants dans le cadre de Fierté. La journée, entièrement dédiée aux enfants, propose une panoplie d’activités. Parmi ces activités, il y avait un kiosque de lecture. C’est à ce kiosque que la première édition de l’Heure du conte avait eu lieu. En fait, les jeunes s’y rendaient sur leur propre temps pour y faire de la lecture personnelle. Occasionnellement dans la journée, certains invités prenaient la parole afin de faire la lecture d’un passage devant les enfants présents au kiosque. Cette année, grâce à l’initiative de Michael David Miller, Barbada a réussi à se greffer à l’Heure du conte telle que chapeauté par la BAnQ . Il faut souligner que le contexte entre une activités orchestrée par Fierté et une activité officielle de la BAnQ est bien différent. Le fait que Barbada soit enseignante au primaire dans sa vie tous les jours à fortement joué en sa faveur en lui accordant une crédibilité auprès de l’institution gouvernementale. Les réactions à la présence de Barbada à cette activité ont été beaucoup plus vives suite à l’annonce qui fut relayée dans les médias dont le Journal de Montréal, que ce qui fut le jour venu. La moyenne observée pour cette activité normalement oscille entre 10 et 20 personnes. Hors, la présence de Barbada a rallier 107 personnes dont quelques personnalités publiques telles que Vincent Bolduc et Marc-André Grondin. Le succès fut tel que Barbada récidivera non seulement à la BAnQ le 03 mars prochain, mais également à la Bibliothèque de Frontenac le 22 janvier 2018 ainsi qu’à la bibliothèque Langelier.

Ces multiples présences hors de la communauté LGBTQ+ tend a accorder une crédibilité à la drag-queen comme n’importe quel autre métier. Lorsqu’on prend le temps de s’y intéresser véritablement, on constate à quel point leur travail va bien au-delà du monde de la nuit. Il touche la populations dans différentes sphères, de tous les milieux et de tous les âges. Ce que Barbada a accompli dans les dernière année démontre un pas de géant dans la bonne direction. Ces deux événements ne témoignent que d’un petit échantillonnage si l’on considère la présence de plus en plus soutenue de drag-queens dans des cabarets hors des grands centres ainsi que l’animation par celles-ci de corporatives, partys de bureau et mariages. Continuons de regarder vers l’avant. C’est avec de telles initiatives que je suis fier de soutenir le milieu des drag-queens par l’intermédiaire de ce blogue.

Pour connaître toute l’actualité sur Barbada, visitez son site web

1 réflexion au sujet de “Série | L’ouverture aux drag-queens hors de la communauté LGBTQ+: L’implication sociale de Barbada”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s