Drag-moi - saison 11

Mercredi 30 septembre

Précédemment à Drag-moi : Le défi de la semaine dernière était orchestré autour de la femme fatale/ du crooner. Les candidats ont réussi à exploiter les différentes avenues possibles que suggéraient le genre. Mention spéciale aux numéros de Carmen Sutra, Denim Pussy, Misty Waterfalls, Pythia, RV Métal & Samantha Barnack.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mercredi dernier avait lieu le cinquième défi de la saison lors duquel les candidats devaient nous présenter un numéro chorégraphié, inspiré d’un jeu vidéo. Pour l’occasion, le panel de juges était composé de gros noms de la scène drag montréalaise, soit les chorégraphes Angel, Jean-François James et Marc-André Caron. L’aspect chorégraphie a été compris différemment parmi les candidats, ce qui a eu pour effet que, malgré la qualité des présentations, le défi n’aura pas été respecté en totalité pour certains. Je vous invite à (re)plonger dans cette soirée en mots et en images sous la lentille de @emmpicsyou.

 

MISTY WATERFALLS

L’inspiration de Misty était tirée du jeu vidéo Dead by Daylight.

Costumée en lapin ensanglanté, Misty est apparue sur scène armée d’une hache sur les airs de la chanson Run boy run.

Son numéro, à la fois simple et efficace, a su répondre aux attentes imposées par le défi. Sans connaître la référence au jeu, nous étions en mesure de comprendre l’histoire qui se déroulait sur scène. À souligner, la magnifique interprétation, notamment dans le lip sync.

 

ZÉNITH

L’inspiration de Zénith était tirée de l’univers des jeux vidéo de Donkey Kong.

Zénith a débuté sa carrière sur les planches du Cabaret Mado comme danseur. Ce défi était donc tout désigné pour lui. Pour l’occasion, il s’est entouré de deux danseurs fétiches de la communauté, soit Xavier Legault et Benjamin Rivard.

La proposition de Zénith était recherchée, avec un concept bien défini. Zénith a adopté une approche intéressante en optant pour une version osée de ce jeu culte de la franchise Nintendo. Le numéro, orchestré autour de la chanson Dear jalousy, était magnifiquement chorégraphié. Zénith est sans doute celui a voir mieux relevé le défi dans son ensemble.

 

LISA SANTANA

L’inspiration de Lisa Santana était tirée de l’univers du jeu vidéo Bayonetta.

On sentait que ce défi ne figurait pas dans sa zone de confort. Grâce à un bon degré de complexité au niveau de la chorégraphie, Lisa s’est doublement mise au défi. Un pari risqué qui lui aura été favorable.

Lisa s’est entourée de danseuses d’expérience, ce qui s’est avéré un couteau à double tranchant. Lorsque Lisa passait de l’ombre à la lumière, c’est-à-dire à l’avant-scène, c’est là qu’elle brillait le plus. On sentait à ces moments qu’elle gagnait en confiance. Sa chorégraphie s’est déroulée au rythme de la pièce Never be like you.

 

DENIM PUSSY

L’inspiration de Denim Pussy était tirée de l’univers de la série The powerpuff girls qui a inspiré un jeu vidéo du même nom.

Le numéro de Denim s’est ouvert sur la chanson-thème de la populaire série de la fin des années 1990s avant que s’enchaîne la chanson Girls night out.

La proposition était festive, elle donnait envie de joindre la fête. Cette dernière était ponctuée d’extraits de la série. Mention au caméo de Heaven Genderfck qui interprétait le vilain Him. Malgré la belle proposition, Denim doit faire attention et conserver le contact avec le public.

 

CARMEN SUTRA

L’inspiration de Carmen Sutra était tirée de l’univers des jeux vidéo de Resident evil.

Encore une fois, Carmen a su mettre à profit ses forces. Grâce à une incarnation efficace du célèbre personnage de la franchise, Alice, Carmen Sutra a réussi à nous convaincre.

Tant le concept que le lip sync rendaient justice à la pièce Kill of the night que Carmen a choisie pour accompagner sa performance. Compte tenu de son bagage, les juges savaient qu’elle aurait pu aller plus loin dans sa proposition.

 

LADY GUIDOUNE

L’inspiration de Lady Guidoune était tirée de l’univers des jeux vidéo de Mario kart. Lady Guidoune y incarnait Mario Bros.

Malgré une chorégraphie trop statique, le numéro était ponctué de bonnes idées. La judicieuse utilisation de la musique et des effets sonores tirés du jeu ont permis de donner une dimension supérieure au numéro.

Le numéro s’est principalement opéré sur la chanson Shut up and drive avant de basculer en fin de parcours vers Can’t get enough of you love, babe lors d’une scène aux tendances incestueuses entre le personnage de Mario et son frère Luigi. Fidèle à son habitude, le numéro était ponctué de moments comiques.

 

SAMANTHA BARNACK

L’inspiration de Samantha Barnack était tirée de l’univers des jeux vidéo de Mari Kart. Samantha Barnack y incarnait Toadette.

On retrouvait dans le numéro de Samantha une dimension intéressante du fait que ce n’étaient pas les personnages principaux classiques qui étaient mis de l’avant. Outre le personnage que campait Samantha, on retrouvait le personnage de Wario incarné par Rock Bière.

La chanson utilisée en toile de fon au numéro était Mvrio Kvrt, ça ne pouvait pas être plus dans le thème. Bien que le numéro n’ait pas reposé sur une grosse chorégraphie, son approche demeurait songée et bien exécutée. Mention spéciale à l’utilisation de trottinettes comme voiturettes de course.

 

PYTHIA

L’inspiration de Pythia était tirée de l’univers de jeux Sims.

Pythia encore une fois cette semaine Pythia a mis les projecteurs sur elle grâce à une composition efficace. En effet, Pythia a exploité le filon de son jeu de référence au maximum, pensé jusque dans les moindres détails.

Pythia a livré un numéro original, différent et rafraîchissant sur la chanson Last friday night. Bien que le numéro ait été fait tout en simplicité, le concept était tellement fort. Cela lui aura attiré la faveur des juges qui lui ont réservé une ovation debout.

 

NARCISSA

L’inspiration de Narcissa était tirée de l’univers de jeux sportifs sur la lutte.

Inspirée par la chanson Bury a friend, Narcissa a orchestré un numéro audacieux qui représentait de gros défis tuilés, notamment avec les manœuvres techniques pour reproduire des prises de lutte ainsi que le lip sync. Toutefois, la complexité des manœuvres gardait Narcissa dans l’anticipation de sa prochaine manœuvre, ce qui la gardait trop dans ses pensées. D’ailleurs, un cheveu plus court lui aurait été plus favorable, sa longue coiffe semblait plus lui nuire qu’autre chose.

Le concept était au rendez-vous, mais les juges auraient préféré une chorégraphie telle que la définition l’entend afin de voir la musicalité du numéro.

 

RV MÉTAL

L’inspiration de RV Métal était tirée de l’univers des jeux vidéo de Mortal kombat.

Tout le numéro était orchestré autour de la musique emblématique du jeu. Pour son numéro, RV a pu compter sur la participation de Kitana dans le rôle Kitana et de Rock Bière de celui de Sub zero alors que lui incarnait Scorpion.

Le numéro faisait écho à de nombreuses références à la franchise. Encore une fois, RV était d’une synchronicité au couteau. Mention spéciale à l’effet visuel accentué par une silhouette vêtue de noir agissant comme une ombre pour déplacer les objets ou les personnes d’un bout à l’autre de la scène. Les juges lui ont fait le même commentaire que pour Narcissa en ce qui concerne la musicalité. De plus, RV s’est quelque peu fondu aux autres dans sa proposition, ne se mettant pas suffisamment de l’avant.

 

La semaine prochaine, le défi sera le look alike, l’un des préférés de Marla Deer. Les candidats sont libres de choisir, mais s’ils choisissent l’une personnalités suggérées par Marla Deer, ils se verront octroyer plus de points lors du cumulatif.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s