Portrait

Scarlett Schatzi

Aujourd’hui l’une des figures de proue du mythique bar Le Drague de Québec, c’est lors de la soirée Les auditions d’une star, un événement servant à mettre en lumière la relève, que Scarlett Schatzi fait officiellement ses débuts au printemps 2016. Après plusieurs mois à se questionner à savoir si elle allait se lancer dans la fosse aux lionnes, Scarlett décide de s’écouter et tenter sa chance. Consciente de ses atouts en tant qu’artiste de la scène grâce à ses diverses compétences, Scarlett sent qu’après 2 ans à épier le milieu du drag local de la vieille capitale, qu’il est temps pour elle de faire le saut dans l’arène. Ce recul volontaire lui aura permis de se détacher de l’image préconçue véhiculée par la télé-réalité phare du moment, RuPaul’s drag race, et ainsi découvrir l’effervescence qui existe ici, au Québec, pour s’en inspirer. Je vous invite à découvrir le portrait de l’une des duchesses du Carnaval de Québec, titre qu’elle s’est vu octroyer il y a près de 3 ans.

À lire aussi: Entrevue – La relation père-fils entre Steve & Bobépine

Lorsque Scarlett s’implique dans quelque chose, elle y va à fond. L’art du drag l’interpelle car il lui permet de mettre en corrélation tous les éléments de son spectre artistique. Pour elle, il est très important d’être partie prenante du processus créatif. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’au début, elle confectionnait presque tous ses costumes. C’est principalement l’appel de la création qui l’a fait basculer dans cet art de la scène aux possibilités infinies. Sans bouder son plaisir, Scarlett aime produire des numéros et des spectacles qui mettent de l’avant les intérêts du public ou d’offrir quelque chose qui est dans l’air du temps. Par exemple, pour le spectacle Mean drags qu’elle produit et qui sera présenté en supplémentaire le jeudi 21 novembre au Cabaret Mado, Scarlett a surfé sur le fait que le film culte soulignait cette année son 15ème anniversaire.

73388443_698873097272140_6487045567959531520_o

Étant une grande passionnée de musique, ce ne sont pas les artistes ou le genre spécifiquement qui vont venir l’interpeller, c’est plutôt la manière dont elle pourra les inclure dans un projet. Comme elle en écoute tellement, ces amalgames se font naturellement, elle n’a pas besoin d’y réfléchir, l’inspiration vient d’elle-même. Scarlett a fait le grand saut car elle savait qu’elle pouvait apporter quelque chose de novateur dans un milieu qui laisse parfois l’impression d’avoir atteint le point de saturation.

Guidée par une variété d’artistes locales telles que Stivy Schatzi, LaGladue et Lady Boom Boom, Scarlett n’a pas eu peur de s’en inspirer, Chacune d’elle est venue chatouiller une fibre artistique. Elles l’ont notamment inspirée pour la personnification, dans le cas de Stivy, l’aspect plus vintage ainsi que les plumes et paillettes en ce qui concerne LaGladue alors que pour Lady Boom Boom, il s’agit de sa capacité à rendre accessible un univers qui lui est propre. Du côté américain, Scarlett puise ses inspirations principalement de Roxxxy Andrews et Manila Luzon, non pas pour ce qu’elles dégagent sur scène, mais plutôt par rapport à ce qu’elles représentent hors scène. Pour Scarlett, une bonne attitude professionnelle doit s’imposer d’elle-même lorsqu’on est un artiste. Ce qu’elle salue de ces deux icônes de RPDR.

Scarlett accorde également une place importante à sa famille choisie, soit sa famille de scène. Elle a rapidement joint les rangs de l’imposante maison Schatzi. Celle qui a connue un parcours de jeune homosexuel particulièrement difficile aura trouvé refuge auprès d’une famille aimante, compréhensive et inclusive. Le rapport étroit qu’elle entretient avec ses sœurs de scènes, Kiara et Adriana, va bien au-delà d’un partage d’expériences scéniques.  Répulsive à sa propre image en tant que taille forte, Scarlett sentait que son parcours allait en être un miné. Être associé à la famille Schatzi lui assurait un certain statut qui se traduisait par une légitimité.

C’est ce que nous avons pu observer ces dernières années avec un parcours qui ne donne pas sa place. Malgré quelques difficultés rencontrées en début de carrière, Scarlett a réussi à trouver son créneau et s’imposer dans son style. Après quelques concours de drags, dont Miss Cocktail et Dragwarts, qui ont marqués l’année 2017, Scarlett plonge dans l’essentiel en se consacrant à de grands projets tels que les spectacle hommage au Super Bowl, Adriana présente – Wonderland ainsi que plusieurs spectacles d’envergures lors de la récente édition de la fête Arc-en-ciel où elle a présenté son spectacle Welcome to Burlesque et foulé les planches aux côtés de l’iconique Derrick Barry . À noter qu’elle a obtenu son premier booking au Cabaret Mado à la fin de l’été, concrétisant un peu plus la place qu’elle occupe dans le paysage montréalais après s’être établi tant au Cocktail qu’au Sky.

Après l’avoir abordé dans un précédent article avec Bobépine et son père Steve, il faut mentionner l’étroite relation qu’entretient Scarlett avec sa mère biologique. Présente à ses côtés depuis ses débuts de carrières, la mère de Scarlett est celle sans qui le nom de Scarlett n’aurait pas l’écho qu’il a aujourd’hui si elle était demeurée avec son premier choix de nom, soit Améthyste. Après cet aveu de sa mère, Scarlett s’est mise à éplucher les noms qui évoquaient les années du Golden Age américain. C’est suite à l’écoute du film Gone with the wind que Scarlett tombe en amour avec ce prénom, porté avec brio par l’actrice Vivien Leigh, qui évoque à la fois le côté vintage, vieillot et intemporel.

 

Pour en savoir davantage, restez connecté et suivez Scarlett Schatzi sur Facebook et Instagram.

Meandrags présenté le jeudi 21 novembre au Cabaret Mado.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s