Entrevue, Promotions

MajestiX: le nouveau méga-spectacle de drags à Fierté – Entrevue avec Barbada & Uma Gahd

Depuis 2008, dans le cadre de Fierté Montréal, Michel Dorion était à la barre du méga-spectacle de drags d’ici. L’année dernière, il annonçait qu’il se retirait de l’organisation, tant comme membre du conseil d’administration que comme grand manitou d’Illusion. Ce départ s’inscrivait dans le renouveau qu’empruntait le célèbre festival dont la devise de son édition 2021 sera « Ensemble pour toustes ». Cette surprenante décision ouvrait ainsi la voie à une relève. Nous apprenions récemment que c’était Barbada et Uma Gahd qui prendraient le relai. Le nouveau projet aborde désormais le nom de MajestiX. Les deux protagonistes ont accepté d’aborder avec moi les défis qui entourent cette édition particulière.

À lire aussi: Le portrait d’Océane Aqua-Black

C’est Fierté qui a abordé Barbada et Uma Ghad. Depuis les deux dernières années, l’une et l’autre ont démontré à plus d’une reprise leur savoir-faire. Pensons notamment à Barbada qui sera l’une des têtes d’affiche de la nouvelle émission originale de Out TV Call me mother ou encore, à Uma Gahd et ses nombreuses productions théâtrales dont la plus récente, Why, Gahd, Why?.

Aussitôt que l’offre fut acceptée, elles se sont lancées dans l’offre de participation qui a attiré près de 80 candidatures parmi lesquelles seulement 16 ont été retenues. Ainsi, le vendredi 13 août prochain, vous aurez la chance de voir défiler Alice Wilflower, Bambi Dextrous, Gabry Elle, Gisèle Lullaby, Heaven Genderfck, Kiara, Lady Boom Boom, Manny, Marla Deer, Martin Brunette, Misty Waterfalls, Nancy Alberts, Peggy Sue, Prudence, RV Métal, Selma Gahd, Tracy Trash, Veils of Bollywood, Velma Jones et Will Charmer.

Au-delà du mode virtuel, qui vient lui aussi avec son lot de défis, notamment la durée du spectacle qui a dû être revue, ce sont surtout les mesures sanitaires qui se révèlent comme le plus gros défi. En effet, le nombre d’artistes est limité, en raison des loges. Dans ce contexte, seulement 8 danseurs performeront dans certains des numéros. Ceux-ci sont sous la supervision de Ken Antonio. Finalement, ce aura surtout été l’organisation qui aura été un facteur de stress, plus que l’animation. Heureusement, elles ont pu compter sur le support indéfectible de Fierté

Avec le déconfinement qui va de bon train, on peut s’attendre à avoir un public qui aura la chance unique d’assister à ce spectacle. Bien que l’édition de cette année soit également virtuelle, à la différence de l’année dernière, il ne sera pas un enchaînement de vidéoclips, mais bien des performances qui auront été préalablement enregistrées dans une salle de la métropole. Cela sera une occasion d’insuffler de l’énergie aux artistes et de mettre de l’ambiance.

Avec l’année qu’on a eue, il semblerait que les drags ont plutôt le cœur à la fête. C’est ce que nous devrions constater avec leurs propositions. L’événement sera diffusé sur Facebook.  

Pour plus de détails sur la programmation, consultez le site officiel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s