Portrait

Phoenix Vyxen

Phoenix Vyxen fait parti de ces drag-queens au style singulier. Un tel personnage n’arrive pas à faire sa marque du jour au lendemain. Elle a donc du travailler fort pour en arriver où elle en est maintenant. C’est à la fin de l’année 2009 que Phoenix a fait ses premiers pas comme drag-queen en prenant part à un numéro de Destiny. Lors de sa prestation, Dream l’a remarquée et lui a proposé de prendre part à sa nouvelle soirée qui allait débuter destinée à la relève, Dream académie. C’était l’éveil du Phoenix. Elle chérissait ainsi un rêve qui l’habitait depuis son tout jeune âge. Son premier contact avec l’univers de la drag s’est fait à l’adolescence lorsqu’elle est tombé sur une émission spéciale de vidéoclips gais qu’avait animée Mado Lamothe sur les ondes Musique Plus. Ne pouvant attendre l’âge de la majorité, Phoenix a commencé à fréquenter les bars avant son temps. Le premier spectacle qu’elle a vu mettait en vedette Alexis K., Tracy Trash et Miss Vicky. Voici le portrait tout en nuance d’une drag des plus ténébreuses à Montréal.

Étant un grand fan de l’univers drag dans son ensemble, Phoenix tire donc son inspiration de plusieur d’entres elles issues de la compétition RuPaul’s drag race dont Raven, Adore Delano, Alaska Thunderfuck et autres. Phoenix prend un plaisir à s’égarer dans le gouffre Youtube afin de regarder des vidéos de drag-queens, histoire d’apprécier le talent qu’on retrouve un peu partout dans le monde. Cet intérêt le pousse même à les suivre sur les différents médias sociaux. Ainsi, lorsque débute une nouvelle saison de cette populaire télé-réalité américaine, il connaît déjà la plupart des concurrentes. C’est une manière pour lui de nourir son livre intérieur de drag-queens, dans lequel il note style, maquillage et look. Il considère qu’elles ont toutes quelque chose à apoorter.

Phoenix ne prône pas le look alike. Elle aime bien faire certains artistes dont Robyn, Marilyn Manson ou encore Adore Delano, mais elle ne cherche pas à leur ressembler. Elle préfère laisser le côté personnificateur à ceux qu’elle juge comme étant des professionnels. Comme ça, de son côté, elle peut s’amuser à jouer avec son maquillage et son look.

Elle se considère chanceuse d’avoir pu prendre part aux 8 spectacles extérieurs du Dream académie dans le parc qu’animait Dream lors de Fierté Montréal. Il a pu, malgré son style marginal, présenté des numéros différents qui ont su mettre de l’avant son grand éventail de talent. Son souvenir de carrière le plus marquant est un numéro de près de 7 minutes qu’il a présenté au mythique Capitole de Québec au printemps 2014 en compagnie du Cirque du Soleil et un humoriste de la relève dans le cadre d’un spectacle organisé par la faculté de médecine de l’Université Laval.

Il n’y a rien de prévu à court terme pour Phoenix. Toutefois, vous risquez de la voir longtemps encore puisqu’elle a la fierté d’avoir vu une passion se transformer en prifession qu’elle peut développer à tous les jours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s