Portrait

Sandy Hart

Sandy Hart est issue de la cuvée 2014 du populaire concours Drag-moi que le maître d’oeuvre Marla Deer orchestre chaque automne depuis maintenant 7 saisons. Depuis près d’un mois, elle a rejoint les rangs des nanettes en remplacement de Darleen. Ainsi, on peut la voir tous les week-ends dans une variété de numéros aux côtés de la légendaire Nana de Grèce. Depuis sa graduation de Drag-moi, il y a eu une longue période de questionnement et de recherche identitaire face à ce qu’elle voulait que son alter ego représente dans ce large éventail que propose le monde de la nuit à Montréal. Son récent passage au concours MX Fierté Canada Pride qu’anime Rita Baga depuis le début du mois de février a consacré Sandy Hart dans un tout nouveau statut de drag accomplie. Une majorité de ses consoeurs s’entendent pour dire qu’on a eu droit à une renaissance de Sandy Hart. Retour sur le jeune parcours de cette drag-queen plein de potentiel qui l’a mené jusqu’à cette « renaissance ».

Sandy a beaucoup fréquenté le Cabaret Mado après son arrivée à Montréal. Malgré un intérêt pour le milieu de la drag-queen, elle se considérait encore trop intimidée par tout ce que cela impliquait. En 2014, elle a senti que son tour était venu et qu’elle devait se lancer. C’est ainsi qu’elle s’est greffé aux participantes de la 5e saison de Drag-moi. À l’issu de la compétition, elle décrocha la 2e position derrière Heaven Genderfck. Son nom de scène lui provient de deux protagonistes tirés de ses deux classiques musicaux préférés Grease et Chicago. Elle a emprunté le nom de Sandy au personnage interprété par Olivia Newton-John dans Grease et son nom de famille au personnage campée par Renée Zelleger dans Chicago. Au-delà de leur nom et prénom, Sandy se reconnaît également à travers leur tempérament, leur personnalité.

Les intérêts musicaux de Sandy Hart ont certainement rejoints ceux de la famille Deer. C’est pourquoi Kitana, alors juge lors de la saison de Drag-moi à laquelle prenait part Sandy, lui a proposé de l’adopter. Kitana s’est alors révélée comme une véritable inspiration. La matriarche de la famille Deer, Marla, a également eu beaucoup d’influence dans son parcours. Sandy a su bien s’entourer pour cheminer dans ce milieu parfois difficile et souvent féroce. Une autre des juges de sa saison de Drag-moi se sera révélé d’une grande aide dans son cheminement professionnel, c’est-à-dire Barbada. En amalgamant tout ce qui a été recensé jusqu’ici, Sandy s’ensert pour qualifier son personnage de queen gorgeous et humoristique.

L’essentiel dans les numéros de Sandy est toujours d’être divertissante et dans le plaisir, tant pour elle que pour son public de qui elle est très consciente. L’un des plus beaux souvenirs professionnels qu’elle conserve depuis son début de carrière est sa première participation comme drag-queen invitée au week-end à Mado dans le cadre de l’édition 2016 de Fierté. Dans une mise en scène reflétant un message d’acceptation sociale, Sandy s’est livrée à deux chansons, soit This is my life et except me. Outre ce week-end mémorable, Sandy inclut dans ses souvenirs marquants la finale de Drag-moi présentée en décembre 2014 ainsi que sa participation au concours MX Fierté Canada Pride. Contre toute attente, après avoir accepté d’y prendre part à seulement 4 jours d’avis, Sandy Hart sera de la semi-finale du concours le dimanche 16 avril prochain. Ceux qui n’ont pas eu l’occasion de la voir dans toute sa splendeur pourront se reprendre à ce moment. Puiserat-elle dans ses plaisirs coubables? Un bon vieux Broadway? Où s’amusera-t-elle de nouveau avec le désir du public en manipulant un objet phallique sur scène

Sandy avait abordé Nana pour être l’une de ses nanettes aussitôt qu’elle eut terminé Drag-moi. Avec le recul, elle se rend compte qu’elle n’était pas prête. Elle ne se connaissait pas suffisamment comme drag. Lorsque l’occasion s’est officiellement présentée à elle, elle se sentait mûre. Ce que nous avons vu lors de MX Fierté Canada Pride traduisait bien le niveau de confiance que Sandy Hart s’accorde maintenant. Un niveau qui ne stagnera pas avec une participation hebdomadaire sur la scène du Cabaret Mado aux côtés d’artistes de talents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s