Dossier

Les drags à l’ère des médias sociaux

Depuis les dernières années, l’utilisation des médias sociaux est grandissante. La communauté drag n’y fait pas exception. Matante Alex, Uma Gahd et la gagnante du prix miss réseaux sociaux lors du récent gala des drags, Wendy Warhol, ont accepté de se prononcer sur l’impact et l’utilisation de ceux-ci dans leur carrière respective. De Facebook à Instagram, je décortique avec elles différents thèmes relatifs aux médias sociaux. Je vous invite à découvrir le compte-rendu de leurs réponses.

 

Toutes les trois faisaient déjà usage des médias sociaux avant d’entamer leur carrière comme drag. Matante Alex, par exemple, le faisait de manière récréative à l’adolescence. Elle utilisait Instagram afin de mettre de l’avant ses projets tel un portfolio virtuel. Son utilisation aujourd’hui n’a pas tellement changé si ce n’est un usage mieux calculé. Ainsi, elle peut prendre la distance nécessaire sur son travail et accueillir la critique afin de s’améliorer.

Toutes s’entendent pour dire qu’Instagram est le média social à exploiter car il repose sur le visuel et permet une meilleure diffusion dû à la régulation de son algorithme. Matante Alex et Wendy Warhol l’utilisent comme un vaste terrain de jeu dans lequel elles peuvent puiser leur inspiration. Comme le souligne Matante Alex, il ne faut toutefois pas sombrer dans la course aux followers en publiant continuellement, mais de plutôt opter pour du contenu de qualité, même s’il n’est pas régulier. En ce sens, Uma Gahd, en tant que productrice de spectacle, ajoute que dans son cas, il ne lui est pas nécessaire de ratisser aussi large. Avoir plusieurs followers implique qu’ils proviennent de partout à travers le monde. Si on prend les médias sociaux dans l’optique de s’en servir pour la promotion de spectacles, vaut mieux avoir moins de gens qui nous suivent, mais que ceux qu’on a soit le public ciblé. Étant consciente que les spectacles qu’elle propose sont présentés à Montréal, Uma Gahd cherche à contenir son audience.

Pour Wendy, Instagram l’a aidé à développer des looks et faire des rencontres. Elle rappelle d’ailleurs de ne jamais négliger l’aspect « social » d’un média social. Il faut prendre le temps d’interagir avec les autres : suivre et s’intéresser aux autres, aimer les commentaires, répondre aux abonnés tant dans les commentaires qu’en messages privés, etc. C’est grâce à ce vaste réseau que Wendy a récemment décroché une opportunité à Vancouver. C’est là d’ailleurs qu’elle y a faire la rencontre de celle qui deviendra sa mère drag, Mina Mercury. Elle accorde cette réussite aux médias sociaux sans quoi, cette rencontre n’aurait jamais eu lieu. Pour sa part, Matante Alex a réussi à obtenir la reconnaissance d’autres artistes à travers le monde sur ce qu’elle fait. Ce fut un facteur déterminant pour sa confiance qui, grâce à cela, a pris du galon. Cela lui a permis de se dépasser et de pousser son art plus loin, d’être plus créative et d’oser davantage. Grâce à cette confiance, elle a pu collaborer avec les drags Yuhua Hamasaki de RuPaul’s drag race et Victoria Elizabeth Black de Dragula lors de leur passage à Montréal.

De son côté, Facebook semble de moins en moins populaire si ce n’est que pour la promotion. Wendy est active sur plusieurs plateformes et questionne encore sa présence sur Facebook et Twitter. Tout au long de leur entretient, tant Matante Alex, Uma Gahd que Wendy Warhol ont venté les avantages d’Instagram. Uma Gahd reconnaît toutefois à Facebook l’accessibilité qu’elle peut avoir avec son auditoire, interagir avec eux. Comme la House of Laureen de laquelle elle fait parti est activement présente hors du village gai de Montréal, il lui est important d’assurer une présence accrue sur les médias sociaux de toutes les manières possibles. Pour Uma, Facebook est l’endroit où on peut se tenir à l’affût de ses dates de spectacles alors qu’Instagram sert essentiellement à promouvoir ses looks.

L’ascension des médias sociaux est fulgurante et pour quelqu’un qui commence, dont la réputation n’est pas aussi établie, peut trouver cela vertigineux. Dans tous les cas, pour Matante Alex, la gestion des médias sociaux doit demeurer quelque chose de plaisant, qu’il ne s’agisse pas d’une corvée. Il est important d’être sur les médias sociaux afin de garder une certaine image, connecter avec le public et diffuser son travail. La place des médias sociaux occupe un espace différent pour chacune. Chaque artiste a ses besoins, il ne faut pas juger son voisin en fonction de ses aspirations personnelles. La cadence à prendre lorsqu’on embarque dans la machine des médias sociaux n’est pas facile, il faut donc y aller à son rythme.

Évidemment, il y a des pièges à éviter. Il est facile d’y prendre goût et de sombrer, limite en devenir obsessif. Toutes les trois s’entendent pour dire d’éviter de se payer des followers. Comme Wendy le souligne, cela peut facilement discréditer tout le travail encouru. Selon Matante Alex, il faut avoir des contacts sincères avec ses abonnés. Pour sa part, Uma reconnaît l’avantage des médias sociaux, mais de ne pas l’aborder comme une finalité.

Bref, il faut savoir faire bon usage des médias sociaux. Pour Matante Alex, les médias sociaux servent à contrer le manque d’inspiration. Elle suggère d’oser, du publier sans avoir peur d’être jugé. Les gens adhèrent davantage quand ils peuvent suivre l’évolution d’un artiste, d’apprécier le chemin parcouru. Uma vous lance d’ailleurs l’invitation, de remonter le fil de ses publications Instagram et de voir l’évolution entre ses débuts et maintenant. Dans tous les cas, il faut proposer du contenu de qualité. Wendy Warhol rappelle de pas négliger l’aspect social : créer une relation avec son public. Il ne faut pas voir les médias sociaux simplement comme un concentré de publicités. Wendy entretient une étroite relation avec son fan base qui, pour sa part, lui reconnaît cette proximité.

 

Vous pouvez suivre Matante Alex

 

Vous pouvez suivre Uma Gahd

Vous pouvez suivre la House of Laureen

 

Vous pouvez suivre Wendy Warhol

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s