Drag-moi - saison 11

Auditions – mercredi 18 septembre

Mercredi dernier, le 18 septembre, avait lieu au Cabaret Mado la première de deux soirées d’auditions en vue de la 11ème saison de Drag-moi. Pour ce premier tour de piste, c’est une douzaine de drags qui sont entré dans l’arène dans l’espoir de décrocher leur place au sein de la nouvelle classe sous le regard attentif des juges de la saison, Barbada et Tracy Trash. L’impressionnant line-up était composé d’Aleksandra Ivankova, Demone Laslave, Lady Monrose, Lisa Santana, Nelly McQueen, Nixie Ho, Paulette Paillettes, Rawxy, RV Métal, Sisi Sinatra, Taylor de Vil et Zyra Diamond. Je vous invite à (re)plonger dans cette soirée en mots et en images sous la lentille d’Alex.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À LIRE AUSSI: COMPTE-RENDUS DE DRAG-MOI SAISON 10

 

TAYLOR DE VIL

Taylor a eu la lourde tâche d’ouvrir la soirée. Malgré la pression sous-jacente que cela implique, outre un court épisode en début de numéro où elle éprouvait de la difficulté avec son lip sync sur la chanson Ain’t my fault, rien ne s’en ressentait dans le public tellement elle affrontait son audition avec assurance.

Son assurance se restreignait toutefois à une zone ciblée de la scène. Ceux et celles qui étaient installé au bar 1 n’ont pas pu bénéficier de la magnificence de son makeup et de sa belle énergie.

 

SISI SINATRA

Sisi foulait les planches pour la première fois dans le cadre de cette audition. Avec l’assurance qu’elle avait et sa présence scénique, il était difficile de croire que nous assistions à ses premiers balbutiements.

Sisi s’est réapproprié la chanson phare de la star française Alizée, Moi… Lolita, avec un look qui n’était pas sans rappeler celui de Tim Curry du film culte The rocky horror picture show avec un lip sync impeccable.

 

RAWXY

Vêtue d’un body suit couleur peau serti de bijoux scintillants, Rawxy avait l’attribut nécessaire pour s’attaquer à la chanson Your body.

Rawxy a tôt fait de retirer le manteau qui voilait son costume, ce qui lui aura permis d’attirer dès le départ le regard sur son visage et d’apprécier l’élégant agencement de sa perruque et de son makeup. On sentait de sa part un certain degré de stress duquel elle a su prendre le dessus au fil du numéro.

 

LISA SANTANA

Lisa Santana fut véritablement la sensation de cette première soirée d’auditions. Gagnante du concours Purple got talent du défunt cabaret-spectacle Purple de St-Jérôme, Lisa a eu droit non seulement à une ovation debout, mais également à un passe-droit vers la nouvelle classe de cette 11ème saison de Drag-moi grâce aux juges qui ont fait raisonner le golden buzzer.

Lisa a offert un numéro en deux temps. D’abord sur la pièce He lives in you dans un costume complexe qui faisait écho aux tenues typiques africaines. Après avoir orchestré un changement de costume sur scène, Lisa a récidivé de plus belle a s’attaquant à la chanson Nutbush city limits.

La phase un de son numéro était latent, nous permettant d’apprécier son expressivité et son aisance sur scène. Lors de la seconde phase, elle nous plongeait littéralement dans son énergie grâce à une capacité d’attraction hors du commun.

 

DEMONE LASLAVE

Sans doute l’une des drags avec le plus d’expérience à avoir participé à cette première ronde d’auditions.

Demone a livré un numéro qui lui ressemble totalement, ce qui lui aura permise d’affronter son audition dans le plaisir, sans qu’on ne ressente une seule fois une once de stress. Fierce, déchaînée et en parfait contrôle de sa proposition, Demone a livré un numéro efficace, parsemé de comédie, sur la chanson Vita coco.

 

RV MÉTAL

RV doit composer avec le fait qu’il est le mari de Rock Bière, gagnant de la dernière édition de Drag-moi… mais surtout défendre le fait qu’il est plus que le « mari de l’autre ».

Grâce à une performance comique particulièrement efficace sur la chanson de Plastic Bertrand Méchant pétard, RV a su aisément s’en défaire et ainsi établir sa marque et tout son savoir-faire.

D’un sens du timing redoutable, RV semblait en parfaite symbiose avec la chanson qu’il venait défendre. Il a également une excellente capacité à construire ses numéros qui lui sera favorable.

Tout au long du numéro, le terme « pétard » faisait référence à son attribut masculin, puis, à la fin, RV fini par retirer de ses culottes un « véritable » pétard avant de clôturer son numéro sur l’onomatopée « POW ».

 

NELLY MCQUEEN

Issue de la ligue d’improvisation la Gailaxie, Nelly change de ligue et s’attaque désormais au drag.

Cette expertise sur scène déjà acquise se ressentait dans sa capacité à aller chercher le public, son énergie et sons sens du divertissement. Nelly a livré un numéro comico-dansant sur la chanson Boys. On la sentait véritablement dans le plaisir.

 

LADY MONROSE

Lady Monrose a offert un numéro introspectif sur la version libanaise de la pièce emblématique de Dalida Mourir sur scène par l’artiste Hiba Tawaji.

Ayant elle-même des origines syriennes, choisir cette version lui permettait de s’approprier l’œuvre et de lui donner une autre dimension que l’on percevait dans l’intensité qu’elle donnait à son interprétation.

Lady Monrose a habilement insufflé à son numéro une part d’interprétation grâce à un côté tragique dans la performance. Certains aspects, dont le mekeup, demeurent à travailler. Mais l’impact scénique est au rendez-vous et ça, on ne l’apprend pas.

 

ALEKSANDRA IVANKOVA

Aleksandra arborait un look qui nous rappelait celui de Nikita ou de l’un des nombreux personnages féminins de la série de jeux vidéo Mortal Kombat.

Avec un concept déjà imposé par son costume, on s’attendait à un concept plus étoffé. Or, elle est demeurée statique. Son choix de chanson, Lightning, s’impose de lui-même. Elle n’est pas allée au bout de ses idées, comme si elle ne faisait que reposer son audition sur ce que son look allait dégager. On l’a d’ailleurs senti souvent dans sa tête, sans doute un facteur qui la freiné à prendre possession de la scène.

 

ZYRA DIAMOND

Yes est certes la chanson qu’elle a interprétée, mais sans contredit ce que le public s’est dit à l’issue de sa performance toute en souplesse. Zyra a su mettre à profit les différentes cordes à son arc pour offrir un numéro qui lui ressemble, unique.

Zyra est une artiste consciente de tous ses profils, tout le monde a donc pu profiter de son énergie et de son talent en danse. Un petit côté aguicheur nous permettait de connecter avec elle et de la suivre d’un bout à l’autre de la scène.

Marla a trouvé en elle une ressemblance avec l’actrice américaine Nicole Sullivan… un filon qu’elle voudra sans doute lui faire exploiter.

 

NIXIE HO

Nixie s’est attaquée aux auditions avec toute la détermination qui soit. Elle est entrée en scène avec fougue et aplomb sur la chanson Die young.

Nixie a toutefois eu de la difficulté à connecter avec le public afin de lui rendre cette énergie débordante. De plus, son makeup magnifique et sa sublime perruque contrastaient avec son costume assez rudimentaire dans le contexte. Il manquait d’éléments qui avaient du coffre pour offrir un tout cohérent et solide.

 

PAULETTE PAILLETTES

The boss, c’était à la fois le titre de la chanson que venait défendre Paulette Paillettes, mais également le statut qu’elle peut désormais revendiquer tellement son numéro était d’une maîtrise époustouflante.

D’abord, son look était tout à fait au point en plus de comporter non pas un, non pas deux… mais bien trois changements de costume. Paulette a pris le pari audacieux d’offrir un numéro sur une chanson entrecoupé d’extraits parlers, ce qui peut s’avérer un couteau à double tranchant.

Parfaitement consciente de tous les aspects de son numéro, Paulette ne s’est jamais fait prendre au piège, ni dans son lip sync ni dans ses changements de costumes. Que demander de mieux?

 

Les auditions se poursuivent mercredi prochain avec la prestation de 17 autres candidat.e.s. Il s’agit d’une grosse année en termes d’auditions. Les résultats ne seront toutefois révélés que lors de la première soirée officielle le mercredi 2 octobre. À suivre…

 

Pour plus de photos sur Drag-moi et sur l’univers du drag en général à Montréal, abonnez-vous @emmpicsyou sur Instagram

View this post on Instagram

@marladeer back again to school the kids 🤗💜

A post shared by Emm 📸💜 (@emmpicsyou) on

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s