Dossier

Canada’s drag race: nous sommes prêts!

L’annonce des queens qui allaient concourir lors de la toute première mouture de Canada’s drag race s’est proliféré sur les médias sociaux à vitesse grand V. Cela fait déjà près d’un an que le panel de juges nous a été dévoilé. Nous avions hâte de découvrir quelles drag-queens d’un océan à l’autre allaient donner vie à cette première mouture. Après ce raz-de-marée qui a éclaboussé de nombreux fils d’actualité, il m’était apparu difficile de voir comment aborder la nouvelle sans répéter ce que nous savions déjà, mais j’ai décidé de me lancer quand même car je partage cette excitation collective. Comme le disait si bien Peggy Sue : « je me sens comme le matin de Noël ».

À lire aussi: Dossier – Canada’s drag race: mes aspirations

Nous savons officiellement que c’est le jeudi 2 juillet que le premier épisode atterrira sur la plateforme de diffusion en continu Crave de la société Bell Média. L’émission produite par Blue Ant Studios, en collaboration avec OutTV, sera disponible en version originale anglaise et sous-titrée en français. La télé-réalité voyagera ensuite partout dans le monde grâce WOW Presents Plus.

Nous savions que le panel de juges était composé de la runner-up de la 11ème saison de l’émission-mère RuPaul’s dra race, surnommée Queen of the North, Brooke Lynn Hytes, ainsi que de l’acteur Jeffrey Bowyer-Chapman (UnREAL) et de la mannequin Stacey McKenzie. Ce que nous avons su dans la foulée du dévoilement du casting de l’émission : la correspondante au magazine culturel Etalk Canada, Traci Melchor, aura un rôle récurrent alors qu’elle réalisera des entrevues avec les participantes entre les défis.

Parmi les queens qui figureront au générique de cette adaptation canadienne, nous retrouvons notamment deux drags de renom qui nous viennent du Québec, à savoir Kiara & Rita Baga. Se greffent autour d’elles Anastarzia Anaquway, BOA, Kyne, Priyanka, Scarlett Bobo et Tynomi Banks de l’Ontario, Ilona Verley de la Colombie-Britannique ainsi que Lemon de chez nos voisins du sud, plus précisément de New-York.

La fébrilité est à son comble. La proximité que nos drags locales partagent avec son public permet à tout un pan de la population de vivre un rêve par personne interposée. Crave bénéficiera sans contredit d’une hausse importante d’abonnés afin de répondre à l’appel de Canada’s drag race. Comme le succès de RuPaul’s drag race ne se dément pas, on peut s’attendre à tout. De plus, si on se fie à ce que les juges en disent déjà, cette production est comme une « tempête silencieuse ».  Chose certaine, chaque jeudi soir dès le 2 juillet, tous les yeux seront rivés sur leurs écrans. Je vous donne donc rendez-vous tous les vendredis, au lendemain de la diffusion, afin de suivre ma couverture du concours. Uma Gahd vous convie même déjà à un viewing party virtuel comme elle l’a déjà fait avec Dragula et RuPaul’s drag race.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s