Entrevue

Dans le coeur d’une maman

Article écrit par Edward Sanger

Nos parents sont notre phare quand on ne voit pas la lumière au bout du tunnel. Pour Annie Lentichia, elle est la source d’inspiration pour la jeune Démone LaStrange. Elle l’encourage et sera toujours là pour elles afin qu’elle se démarque dans son art.

À lire aussi: Entrevue – La relation père-fils entre Steve et Bobépine

Lors d’un devoir en journalisme, mon professeur m’avait donné comme consigne de faire un article de type reportage. J’avais décidé de faire sur les drag-queens.

L’une des personnes que j’ai eue en entrevue a été Démone LaStrange. Fille de Ruby Strange, elle domine dans l’art gothique qu’elle transpose aisément dans celui du drag. Elle est magnifique dans ses performances, est hilarante et se démarque sur le réseau social Instagram grâce à ses nombreuses séances photos de personnages de cosplay.

Pendant l’entrevue, j’ai photographié Démone alors qu’elle se maquillait et j’ai posé mes questions pour me permettre d’écrire mon devoir.

À un moment donné, j’ai arrêté de porter mon chapeau de journaliste pour plutôt porter une oreille attentive à sa maman.

À la suite de plusieurs anecdotes et des faits vécus, je me suis retenu pour ne pas verser une larme face à l’amour immense qu’une mère de famille peut porter à ses enfants.

Annie Lentichia est une femme remarquable qui a inspiré le personnage que nous voyons sur la scène quand Démone performe.

L’amour d’une mère

Il n’est jamais facile de déclarer une annonce majeure à nos parents. Comme notre choix de carrière, dire notre orientation sexuelle, l’annonce d’un futur mariage ou encore vouloir dire qu’on veut faire du drag. On ne sait jamais qu’elle sera la réaction de nos géniteurs.

Quand Démone avait déclaré qu’elle voulait se lancer dans l’univers du drag, sa mère avait eu une réaction inattendue, mais magique.

« Après qu’il m’est annoncé cela, j’ai ouvert ma garde-robe pour qu’il fouille dedans. Je lui ai donné deux perruques et du maquillage »

Alors que des parents sont sans pitié avec les choix de leurs enfants, certains vont exprimer de la colère, de la violence, du rejet et de la haine envers ceux-ci.

Mme. Lentichia n’a pas qu’accepté les choix de Démone, elle a toujours été là pour qu’elle se démarque et qu’elle ne manque jamais d’amour et de soutien.

À 3 ans, Démone farfouillait pour se déguiser. À 10 ans, elle commençait à mettre des robes, des talons hauts et du maquillage. Depuis ses 18 ans, elle pratique l’art du drag depuis maintenant 3 ans, grâce à celle qui l’a encouragée depuis le tout début.

Une femme impliquée et porteuse d’un message

Le personnage de Démone LaStrange est inspiré en grande majorité de la personnalité de sa maman. Cette dernière adore ce qui est sombre et le style gothique. On retrouve chez Démone la persévérance, l’envie de toujours se donner à fond et une joie de vivre sans limite.

Avant que Démone soit née, Annie a beaucoup contribué pour la communauté LGBTQ+. Elle a apporté son soutien aux artistes drags grâce à ses talents de maquilleuse et de couturière pour faire des costumes, notamment lors du défilé de la Fierté.

Elle a toujours donné du soutien et de l’amour pour les gens de la communauté. Elle est au premier rang pour tendre la main à ceux qui ont été rejetés par leurs parents.

« Je ne comprends pas les gens qui abandonnent leur enfant alors que ces derniers ont eu le courage d’être eux-mêmes. Je ne comprends pas cet amour qui se transforme en colère alors qu’un enfant souffre du manque d’ouverture d’esprit quand il re retrouve dans la rue à se débrouiller seul ».

Un parent peut ne pas être en accord avec les choix de son enfant, mais il n’y a aucune excuse pour que des actes impardonnables comme l’abandon ou la violence soient faits envers son enfant.

Mme. Lentichia ne se cache pas qu’elle a eu des craintes pour son fils quand ce dernier lui avait fait part de vouloir devenir drag-queen en raison des préjugés, l’homophobie et la violence gratuite.

Avec la détermination, la volonté et la persévérance qu’Annie Lentichia a transmises à son fils, elle n’a pas d’inquiétude qu’il réussira dans les épreuves de la vie. En cas de doute, Démone sait qu’elle peut compter sur sa confidente et que sa porte sera toujours ouverte pour elle.

À son fils

La première fois qu’elle a vu son enfant performer, c’était durant le concours de Miss Cocktail en 2017.

Lors de la première fois de Démone LaStrange, elle avait des papillons dans le ventre. Elle avait fait une bonne performance et elle était fière de s’être rendue aussi loin, malgré qu’elle n’ait pas gagné.

Sa mère est fière de la progression de son fils. Depuis cet événement, elle ne manque aucune occasion de le voir sur scène.

Dans le futur, la maman de Démone espère que son fils sera reconnu pour son naturel, son talent et les efforts qu’elle met dans chaque performance. Elle voit le potentiel de son garçon et lui donnera toujours de précieux conseils.

« Mon fils, fonce. Donne-toi un but et ne te retiens pas pour les autres. Il y a toujours deux côtés à une médaille et je serai toujours là pour te soutenir et t’encourager »

Les parents sont ceux qui forgent leur enfant à leur manière. Annie Lentichia ouvre grand ses bras pour ses enfants, tout pour montrer son amour et la force sans limite qu’elle a en elle qu’elle veut transmettre. 

1 réflexion au sujet de “Dans le coeur d’une maman”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s