Entrevue

La relation père fils entre Steve & Bobépine

La communauté drag est reconnue pour ses relations familiales. Celles-ci font office de système de mentorat. Toutefois, qu’en est-il des liens de sang ? De l’implication de membres de la famille dans le soutien et le développement de ces artistes de la nuit ? Pour éclairer ma réflexion, je me suis entretenu avec Steve, le père de Bobépine. Nous nous sommes donné rendez-vous dans le cadre du Drag blunch, le nouvel événement qui égaie chaque dimanche matin à la Dînette à Mado, là où travaille Bobépine. Le contexte était parfait. Le simple fait de voir Steve observer son fils avec autant de fierté donnait déjà le ton à l’entretien qui allait suivre. Je vous invite à découvrir le compte-rendu de cet échange, empreint de sincérité et de dévotion.

IMG_4473

À lire aussi: Le portait de Bobépine 

Avant de débuter, laissez-moi vous introduire Bobépine. Elle fut repérée par Marla Deer lors d’une soirée de financement pour un projet de court-métrage organisé par des étudiants en études cinématographiques à laquelle participait Bobépine. Pour l’occasion, elle y a présenté un numéro amateur. Marla fut happée par ce que Bobépine dégageait sur scène. Elle lui a donc fortement suggéré de s’inscrire à la prochaine saison de Drag-moi qui arrivait l’automne suivant. Bobépine a bien fait de l’écouter puisqu’elle fut couronnée comme grande gagnante de cette 9ème saison.

C’était le début d’une belle aventure. Dès ce moment, Steve aura toujours été auprès de Bobépine. Cette proximité s’inscrit dans la continuité de l’ouverture dont il a fait preuve suite au coming out de son fils. Steve avait l’habitude de sortir au défunt cabaret l’Entre-peau lorsqu’il était plus jeune. Pour Steve, le fait que son fils pratique l’art du drag faisait directement écho à cette autre époque. La seule chose qu’il pouvait éprouver à l’issue de cette annonce était de la fierté. Steve voit ce choix comme une suite logique dans le processus de son fils. En effet, Bobépine a toujours cherché à s’exprimer que ce soit par l’art, le cinéma ou le théâtre. Pour Steve, le médium n’a pas d’incidence, tant qu’il sait que son fils arrive à s’épanouir dans quelque chose qu’il aime.

Bobépine a rapidement su faire sa place au sein de la communauté drag par son entregent, sa bienveillance et sa détermination. Dans cette optique, cela n’est pas surprenant que Steve se soit fait une place aussi naturellement au sein de cette communauté. Le lien filial qui unit Bobépine à son père est inspirant. Sans qu’il ne soit envié des autres, on ne peut nier qu’il soit salué. Ultimement, Steve demeure le père biologique de Bobépine, mais il aura trouvé sa place com me père spirituel auprès d’autres drags qui se plaisent d’ailleurs à le surnommer « pops ». Manny lui a même trouvé un nom de drag, Safety Pine. Steve jouit également d’une belle complicité avec Kelly Torrieli, la mère de scène de Bobépine, avec qui il s’amuse dans une forme de jeu de rôles.

Sans avoir de tribune, Steve arrive à livrer un message d’ouverture, de respect et d’engagement par sa présence soutenue. En effet, Steve n’a quasiment raté aucun rendez-vous lorsque Bobépine était en spectacle. Les rares fois où cela s’est produit, il a pris soin de voir ses performances sur vidéo.

Sa proximité auprès de cette communauté l’a entraîné par la bande dans leur combat d’offrir une meilleure compréhension de ce qu’elles font. Malgré une certaine déception de ne pas avoir autant de membres de la parenté s’impliquer comme il le fait, Steve est satisfait de la place qu’il occupe désormais et celle qu’on lui accorde. Il n’a jamais eu à s’imposer. L’effet de rareté occasionne de belles choses puisque tous et chacun s’évertuent à prendre soin de lui comme il prend soin des drags. Il s’agit d’un gage de d’acceptation intrinsèque envers son fils.

Avec les belles opportunités qui se sont présentées pour Bobépine depuis ses débuts, Steve ne pourrait demander mieux. Il connaît l’étoffe de son fils et ce dont il est capable. Bobépine arrive à surprendre dans son milieu de travail… mais chaque fois que les autres le sont, son père ne l’est pas. Il connaît tout le potentiel de son fils.

Au moment de notre rencontre, j’ai pu plonger dans le regard d’un père empli de fierté face à son enfant alors que nous nous étions encrés dans le double environnement professionnel de Bobépine… son emploi de jour qui croise celui de nuit dans le cadre des Drags blunch.

En espérant que cette charmante histoire vous inspire autant qu’elle m’a inspirée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s