Portrait

Niko Lubie

Article écrit par Edward Sanger

On constate de plus en plus que l’art du drag n’en est plus un réservé aux hommes qui défendent un alter ego du sexe opposé. Ces dernières années, on assiste même à une renaissance chez les drag-kings. Le jeune Niko Lubie, un artiste de la relève, commence dans ce monde en tant que drag-king.

À lire aussi: Le dossier La renaissance des drag-kings & leurs défis

Originaire de la grande ville de Montréal, Niko Lubie est un étudiant en travail social au cégep Marie-Victorin. De jour, il est un agent de placement dans le domaine de la santé. La nuit, il bombe le torse, fait sa moustache et met ses oreilles pointues pour incarner Niko Lubie.

D’où est venu son pseudonyme de scène ? C’est grâce l’émission créée par Tanya Saracho intitulée Vida que notre jeune artiste s’est inspiré du personnage joué par l’actrice mexicaine Roberta Colindrez. Cette dernière a joué le personnage coloré de Nico durant les saisons 2 et 3 de la série dramatique. Pour son nom de famille, c’est pour faire écho à son énergie qu’il a opté pour Lubie.

« Je suis quelqu’un d’extravagant et à chaque fois, je laisse les gens dans la surprise de me découvrir. C’est toujours de façon soudaine que Niko Lubie est là. »

Niko Lubie

De plus, Lubie est aussi un clin d’œil à la manière que notre artiste a commencé son personnage, c’est-à-dire d’une lubie soudaine, en fonçant la tête la première, droit devant lui, sans regarder en arrière.

La naissance d’une étoile

Avant que Niko Lubie ne soit né, des artistes de la communauté drag l’avaient inspiré pour qu’il fasse le grand saut.

Tout cela a débuté au Wiggle Room, le petit cabaret burlesque caché de Montréal. C’est lors d’un mercredi soir, au contact de 6 personnalités hautes en couleur que le glamour, la sensualité du burlesque et les paillettes ont charmé Niko.

Précisément, c’est en voyant, armé de son boa et de ces éventails à plumes, l’artiste burlesque Miami Minx qu’il a eu la piqure.

Également sur place, Charli Deville été présent pour son événement Voix Deville. Ce dernier fut la première drag-king que Niko Lubie avait rencontré durant l’une des soirées au Wiggle Room.

De fil en aiguille, c’est en mars dernier, durant l’événement de l’Académie de drag, organisé par ACFO OTTAWA (association des communautés francophones d’Ottawa), qu’il a participé à un atelier de drag-king donné par RV Métal en compagnie de ces confrères Robin Brutal et Mike Oxlong. Qui aurait cru que tous les participants à cette classe de maitre allaient être les membres de la maison Bière & Métal?

Depuis ce jour, Niko Lubie est venu au monde pour montrer de quoi il est capable. 

Tout un personnage

Ne s’arrêtant pas seulement à un seul style, nous ne pouvons pas savoir à quoi s’attendre de ce jeune garçon quand il fait une apparition en public. Mais la surprise se lit à chaque fois que les gens le rencontre.

Charismatique et d’une énergie féerique, Niko Lubie est un artiste versatile. Dans la vie de tous les jours, on retrouve une personne de nature timide. Maquillée, on voit une personne à l’aise d’être hors de sa zone de confort sous les traits de son personnage. Avec une base en maquillage et une aisance à faire rire les gens autour de lui, Niko Lubie aspire à être un drag-king indépendant et un humoriste.

Parmi ses réalisations, il a participé en mai dernier à l’événement Glam Against the machine en faisant une vidéo avec la chanson Trespassing d’Adam Lambert. Aussi, durant son aventure à l’Académie de drag, il a fait une performance, avec un makeup de cactus, pour illustrer la chanson de Jacques Dutronc, Le monde entier est un cactus.

Bien que Niko Lubie débute dans le domaine du drag, c’est une victoire pour lui d’avoir fait le premier pas, d’avoir eu le « culot » de prendre son courage à deux mains pour débuter une nouvelle passion dans laquelle il s’investit énormément.

« L’art de la drag c’est comme une pilule du bonheur. À chaque fois, ça me fait sourire et rire au point d’avoir mal aux joues. »

Niko Lubie

Dans un avenir proche, notre artiste souhaite se démarquer en s’inspirant de plusieurs personnalités comme lire des contes aux enfants, une activité très populaire dans les bibliothèques, à l’instar de drags telles que Barbada (Québec), Scalene Onixxx et Athena Kills (toutes les deux des États-Unis) ou encore, Fifi du Calvaire (France).

Également, Niko essaye de faire le plus de séances photos pour montrer ses différents looks. Un jour, il caresse le rêve de monter son propre show sous le thème de Shrek pour montrer son énergie féerique.

Niko Lubie est une jeune recrue de la relève qui a beaucoup de potentiel et qui commence son ascension vers les étoiles.

Si vous voulez découvrir Niko Lubie, il sera au Cocktail le 23 août prochain pour la soirée C’est juste lundi – place à la relèveanimée par Sally-D.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s