Dossier

Drag-moi: l’héritage

La populaire soirée Drag-moi, propulsée par Marla Deer, reprend du service pour sa toute première édition all stars réunissant  des candidates des sept premières saisons parmi lesquelles on retrouve Amy Haze, Anaconda La Sabrosa, Bambi Dextrous, Daisy Woods, Darleen, Kelly Torrieli, Miss Daniels Vyxen, Peach, Peggy Sue, Petula Claque, Phoenix Vyxen, Ruby Lamotte & Uma Gahd.  Marla a réussi l’exploit de faire perdurer son concept dans le temps en le renouvelant à chaque nouvelle saison. Si au départ elle avait choisi ses premières concurrentes par souci d’attirer du public en offrant un minimum de calibre, les choses ont grandement changées depuis avec un nombre incroyable de volotainres, prêts à venir affronter les juges en audition. Ce qui frappe lorsqu’on compare Drag-moi entre ses débuts et maintenant est toute la notion d’école. En effet, les candidats qui se présentent aux auditions maintenant sont beaucoup plus prêts qu’ils ne l’étaient lors de la 2ème édition. Afin d’illustrer le parcours de cette compétition au fil des ans, j’ai décidé de vous offrir un dossier hebdomadaire où, à chaque semaine, une drag de l’actuelle édition vous partagera quel héritage elle a gardé de son passage à Drag-moi dans sa carrière et quelles sont ses attentes faces au all stars.

 

RUBY LAMOTTE

31298663_10155473097723663_8216223161088212992_n

Ruby est issue de la 4ème édition de Drag-moi. Originaire d’un petit patelin (Maniwaki) où il n’y avait guère d’activités LGBTQ, Ruby est arrivée à Montréal en retrait de toute l’effervescence l’entourant. C’est donc par un heureux hasard que son immersion dans le milieu des drag-queens s’est jouée. En effet, à l’époque, Ruby était la collègue de Kitana chez Priape et cette dernière la talonnait afin qu’elle fasse un numéro.

Cette occasion finalement présentée lors d’un spectacle anniversaire pour Kitana. C’est à ce moment que Marla Deer a repéré Ruby. Marla lui a offert de s’inscrire pour la saison de Drag-moi qui allait avoir lieu l’automne suivant. Ruby a accepté le le défi afin de pouvoir se dire “au moins, je l’aurai fait”.

Le parcours de Ruby à Drag-moi n’aura pas été vain puisqu’à l’issue du concours, Mado elle-même lui a offert de l’adopter, près de 10 ans après avoir de même avec Dream. Consciente de la chance qu’elle avait, Ruby a tout même pris la décision de se retirer pour des raisons personnelles.

Malgré qu’elle soit retirée, Ruby n’a jamais vraiment été absente puisqu’elle aura collaborer en coulisses auprès de plusieurs drag-queens dont Marla, Érica et Kitana. Mado a d’ailleurs toujours respecté cette de décision de Ruby et s’est révélée très heureuse de la savoir de retour… non seulement pour Drag-moi all stars, mais sur une base régulière.

Lorsque RuPaul a offert sa première édition de RuPaul’s drag race all stars, Ruby a approché Marla en lui mentionnant son désir d’y prendre si une telle occasion de se présentait pour Drag-moi. C’est donc en catimini des autres candidates que Marla et Ruby ont orchestrés la campagne publicitaire annonçant la participation de Ruby à cette édition all stars.

Cette fois-ci, Ruby prend part au concours surtout afin de se prouver à elle-même qu’elle est capable de le faire. Elle reconnaît qu’il s’agit d’une occasion parfaite pour sortir de sa zone de confort. Après quelques années d’absence, son personnage gagne à se développer et à se renouveler. Elle souhaite une connaissance à l’extrême des avenues qu’elle peut emprunter avec son alter ego. Toutes ces perspectives sauront lui ouvrir des portes et ce qu’elle se souhaite avec ce retour sur scène.

ANACONDA LA SABROSA

32190838_1167755950028000_5249914804243529728_n

Drag-moi a été une très belle aventure dans mon cas. Cette aventure m’a permis de créer des liens avec d’autres drags qui vivaient le bonheur (et l’enfer) de créer un nouveau numéro chaque semaine en respectant une thématique différente. J’ai appris à connaître d’autres drags avec qui j’allais partager la scène dans un futur proche. J’y ai vécu des joies et des peines. J’ai ri, j’ai pleuré, j’’ai sacré, je suis devenue folle et sereine, Mais le plus important dans mon expérience à Drag-moi est que ça m’a vraiment fait tomber en amour avec la scène et ça m’a aidé à passer à travers une période difficile de ma vie remplie de remises en questions. Drag-moi m’a aussi permis de réaliser (ou concrétiser) mes forces et  mes faiblesses, d’aller plus du côté de la comédie et du théâtre. Le fait d’y avoir participé m’a aidé à me faire connaître par tout un public du Village qui me connaissait peu auparavant (on s’entend qu’avant de faire Drag-moi, j’avais fait 8 spectacles en 2 ans).

– Anaconda La Sabrosa

DAISY WOOD

31282860_1159188164218112_3004301841221699214_n

 Daisy Wood est née il y a de ça seulement un an et demi, mais elle a toujours été en moi. J’ai toujours aimé me costumer. L’Halloween était la fête la plus importante de l’année. Je commençais à planifier mon déguisement des mois à l’avance. Quand j’avais 18-19 ans, je portais des perruques pour aller danser. Enfant, je faisais du lipsinc sur les Spice Girls devant mon miroir.

J’ai toujours aimé m’exprimer au-delà des stéréotypes de genre. Au secondaire, j’ai étudié en théâtre. Quand des rôles masculins m’intéressaient, je voulais avoir le droit d’auditionner pour ces personnages. Je ne comprenais pas pourquoi des filles devaient jouer des filles, pourquoi des gars devaient jouer des gars.

Quand j’ai commencé à faire de l’impro au Cabaret Mado, je me suis fait plusieurs amis Drag-Queens. Puisque j’avais déjà fait de la danse et que je savais jouer, je participais aux numéros des autres. Jusqu’au jour où Marla m’a pris par le bras et m’a dit « Bon là on va arrêter de niaiser, tu vas auditionner pour Drag Moi ». C’est là que j’ai embarqué dans l’aventure et que Daisy est née.

Je savais pas me maquiller, j’avais pas de belles perruques. Laissez-moi vous dire que je faisais dur. Mais le plaisir, l’énergie et la curiosité étaient au rendez-vous. Toute ma vie on m’a dit que j’étais un peu décalée, un peu « too much ». Pour la première fois, on me disait « Wow c’est cool, tu pourrais en mettre plus même »!

Grâce à Drag moi, grâce à mes copines du Mado, j’ai découvert une forme d’art qui me fait du bien, qui me permet de me découvrir, d’aller au bout de moi-même. Je peux être belle, laide, conne, weird, pétillante, épeurante, tout est permis. À travers des défis qui nous sortent de notre zone de confort et avec l’aide des juges, on apprend vite. De plus, je remercie toutes les drags qui m’ont conseillé depuis le début. Daisy n’aurait pas continué à performer si l’ambiance n’était pas aussi chaleureuse avec les autres Drags.

Ce que Drag moi m’a apporté?
-Une plateforme complète pour m’exprimer artistiquement
– De la confiance en moi
– des amiEs

Daisy a bien hâte de découvrir ce que lui apportera Drag Moi All Star. WATCH OUT! 😉

– Daisy Wood

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s