Portrait

Bobépine

Depuis le début de sa carrière il y a un peu moins de 2 ans, Bobépine connaît une ascension fulgurante. Ses premiers pas sous les traits de son alter ego se sont fait dans le cadre du concours pancanadien MX Fierté Canada orchestré par Rita Baga. Cette brève incursion d’un soir fut début d’une carrière déjà bien en selle. Rien de tout cela n’aurait vu le jour si Bobépine n’avait pas fait cette impression auprès de Marla Deer lors d’une certaine soirée de financement au Cabaret Mado. C’est à l’issue de la 9ème saison du concours-école Drag-moi que l’envol s’est officiellement amorcé. Je vous invite à revivre le parcours étincelant d’une drag-queen qui n’a pas fini de nous en faire voir.

L’origine de son nom de scène remonte à l’enfance et fait référence aux nombreux surnoms que ses amis et sa famille lui donnaient. Lorsque vint le temps de choisir son nom, il ne faisait aucun doute que celui était tout désigné. Il a d’ailleurs toujours fait parti d’elle.

La première apparition scénique officielle de Bobépine fut lors de MX Fierté Montréal. Après quelques mois loin des projecteurs, Bobépine est revenue à l’avant-scène par l’intermédiaire de Drag-moi. Son bagage personnel faisait d’elle une habituée de la scène. Son énergie et sa capacité à construire des numéros créatifs et originaux lui auront permis de décrocher la couronne et de remporter la compétition. À peine remise de ses 3 mois chargés de défis, Bobépine se lance dans l’aventure de Miss Cocktail où elle terminera au second rang derrière Velma Jones. Pour une drag-queen qui, au moment de ce second concours, célébrait son 1er anniversaire en tant que drag-queen, peut aisément se féliciter de ses exploits.

Ces deux concours n’ont pas été anodins dans le parcours de Bobépine, ils s’inscrivent comme étant les moments les plus marquants de sa carrière jusqu’ici. Suite à sa victoire à Drag-moi, elle savait que sa vie allait changer.  Il s’agissait pour d’une juste compensation que le temps, l’argent et l’énergie qu’elle y avait investis n’avait pas été fait en vain. Drag moi lui a permis de forger le personnage de Bobépine alors que Miss Cocktail lui a permis de le raffiner. Cette dernière année riche en émotions aura mené Bobépine à remporter deux trophées lors de la récente édition du gala des drags, soit ceux de découverte et évolution. WOW !

Depuis qu’elle sort dans le village, les inspirations de Bobépine ont toujours été Tracy Trash et Miss Butterfly. Encore aujourd’hui, ces deux monuments du monde de la nuit trônent au sommet de son palmarès. Ces derniers temps, Bobépine s’est laissé entraîné dans un marathon de RuPaul’s drag race dans lequel elle découvre la réalité du métier à l’américaine. D’un point de vue musical, ce qui stimule la créativité de Bobépine sont entre autres les années yéyé, le disco et le new wave. Bobépine est reconnue pour avoir un côté particulièrement quétaine, notamment dans ses look… à son grand plaisir. À l’inverse, elle ‘aime aussi s’aventurer dans des looks un peu salope ou très glamour. C’est d’ailleurs ce qui la fait tant aimer ce métier, elle peut devenir ce qu’elle veut.

Bobépine entretient une relation étroite avec son père qui est enviable : « J’ai toujours été proche de mes parents et ils m’ont toujours supporté dans mon parcours de drag. Mon père étant à la retraite, il peut se permettre de me suivre partout. Il a toujours été mon plus grand fan, peu importe la discipline que je choisissais de pratiquer. Nous avons toujours eu une relation père-fils très forte et c’est tout naturel pour nous. […] Il est très fan des Drag Queen. Il les aime toutes et je pense que c’est réciproque. Il trouve que toutes les drag-queens ont leur style propre et que nous avons toutes quelque chose à apporter au public. Il me dit souvent qu’il a beaucoup d’admiration et de respect pour le métier que nous faisons. » Je crois que ce ne saurait être plus clair.

Depuis la dernière Édition Fierté suite à heureux concours de circonstance, Bobépine a la chance d’avoir sa propre soirée à la Dînette à Mado avec son fameux Mardi à Bobépine lors duquel elle vous fait le service en drag. D’ailleurs, elle publie chaque semaine une vidéo humoristique dans laquelle elle vous invite à venir la rejoindre tout en faisant la promotion de la soirée du mardi au Cabaret Mado avec Haus of Baga.

Je vous invite bien entendu à aller voir Bobépine sur scène afin de supporter vos drag-queens locales. Prochainement, elle sera notamment des célébrations du nouvel An au Cabaret Mado en compagnie de Mado, sa mère Kelly Torrieli, et plusieurs autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s