Mx Fierté Montréal 2019

Mercredi 20 mars

  • MX FIERTÉ MONTRÉAL 2019
  • Mercredi 20h – du 13 février au 15 mai
  • Cabaret Mado
  • Animation : Rita Baga
  • Présenté par le Cabaret Mado & Fierté Montréal en collaboration avec la boutique Mistr bear, Jonathan Grandolfo, Martin Alarie & Jihef photos

 

Cette 5ème soirée du premier tour de piste fut de loin la plus éclectique depuis le début de la compétition. La variété de l’offre a rendu le choix des gagnants difficiles tant pour le public que les juges dont le panel était composé cette semaine de Nana, accompagnée de Mark Andrew Hamilton et Justine Labrecque. Les prestations livrées par Adriana, Charli Deville, Eva Moist, McKenzie, Prudence et Wendy Warhol sont allées dans toutes les directions. Il y en avait véritablement pour tous les goûts. Chaque candidat avait sa chance. Le public a tranché en faveur de McKenzie alors que les juges ont préféré Charli Deville aux autres candidats. Je vous invite à replonger dans ce premier tour de piste en mots et en images grâce à la lentille de Bruna Florio.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ADRIANA

Adriana avait complété le podium lors de l’édition de MX Fierté Canada en 2017. Cette année fut plus difficile pour elle. La rigueur de son travail n’est certes pas en cause. Il s’agit malheureusement de la redondance dans ses deux propositions. En effet, Adriana a livré deux numéros reposant sur la même approche, cybernétique, causée par son makeup qui lui était impossible de modifier dans l’intervalle entre les deux présentations. Il faut néanmoins saluer sa mise en scène, ses effets techniques, l’aspect stylisé et conceptuel, son intensité et sa synchronicité pour l’ensemble de son offre.

 

CHARLI DEVILLE

Charli Deville est le second drag-king après Rock Bière à atteindre les demi-finales. Charli a su s’imposer notamment lors de son premier numéro grâce à un look alike au point de Freddy Merucy sur l’une des chansons phares du mythique groupe Queen, I want to break free. Charli a su s’approprier la chanson en l’emmenant dans son univers, notamment lors de sa transformation sur scène en femme. Charli est revenu sur scène pour livrer un numéro amusant campé autour de la chanson Cannes heat qui relatait la caricature d’un jeune « neird » qui s’épanouit à l’écoute de musique. Le tout était entrecoupé d’extraits parlers. La maîtrise de ses numéros, son lip-sync impeccable, son énergie et son sens du divertissant auront su charmer les juges.

 

WENDY WARHOL

Pour sa première présence, Wendy a opté pour l’adaptation scénique de son fan-made video de la chanson Pancake de Jaded qui cumule 14 000 vues sur YouTube. Le numéro a fait ses preuves. Il n’a pas été moins efficace cette fois-ci. Là toutefois où Wendy a frappé fort est lors de second passage alors qu’elle s’est attaquée à la chanson emblématique de l’œuvre de Lara Fabian Je suis malade. L’intensité portée par son interprétation aurait pu facilement basculer dû à l’accent mis sur ses lèvres. S’il avait fallu qu’elle se fourvoie dans son lip-sync, tout aurait pu cafouiller. Heureusement, ce n’est pas arrivé. Wendy a happé le public dès les premières notes et elle n’a jamais décrochée. Wendy était en tête à tête avec chacune des personnes du public. L’émotion était palpable dans le regard de chacune d’elles. L’efficacité de son lip-sync et de son interprétation portait à croire qu’elle chantait en live. J’ai véritablement eu des frissons du début à la fin. La puissance véhiculée par ce numéro méritait d’être vu.

 

MCKENZIE

McKenzie fut de loin la favorite du public, largement appuyé par son fan base qui est venu l’encourager. Malgré tout, McKenzie a su imposer son style dans cette compétition qui parfois, peut manquer de diversité. Le pouls du public est important et celui-ci s’est prononcé, il souhaitait un style plus marginal pour la suite des choses. Est-ce que ce genre saura convaincre jusqu’en finale? La suite nous le dira. Il n’en demeure pas moins qu’en étant cent pour cent fidèle à son personnage, McKenzie a réussi à s’imposer sur scène avec une désinvolture comme nul autre sur les chansons I fink you freeky et Bad gal. Malgré quelques répétitions dans sa chorégraphie, McKenzie a réussi à embarquer le public avec elle.

 

EVA MOIST

Eva Moist a approché le concours avec légèreté. On sentait qu’elle s’amusait sur scène, sans aucune prétention. Ces numéros sur les chansons Can’t take mye yes off you et Creep étaient entraînants et fluides. Le tout était accompagné d’une petit touche humoristique sympathique. Pour son second numéro, Eva a tardé à faire un dévoilement avec son costume. Il aurait gagé à être fait avant pour un meilleur impact, surtout s’il n’avait pas été ton sur ton.

 

PRUDENCE

Prudence fut la révélation de la soirée. Je m’attendais d’ailleurs à la voir passer au prochain tour. Prudence a orchestré un numéro parfaitement maîtrisé autour de la chanson Come rain or come shine. Son sens théâtral et son interpretation sans faille ont su insuffler une belle énergie au numéro. Nous avons cru aux intempéris météos comme si une tempête s’abattait sur scène. Prudence maîtrise son lip-sync et jouit d’un sens aigu du detail. Ces deux aspects, nous les avons également retrouvés lors de sa relecture d’un classique de Claude Meunier, La petite vie, lors de son second numéro. Grâce à un large éventail musical réunissant notamment Le temps d’une dinde et Oxygène, Prudence a su recréer l’univers de la plus populaire série québécoise comme si ce registre musical appartenait à cette fiction. Elle fut dans un premier temps môman avant de revenir sur scène sous les traits de Thérèse Paré. Le numéro était tellement efficace que Rita Baga lui a imposé de le faire une prochaine fois… un baume sur cette défaite. Je salue l’initiative de Prudence d’avoir opté pour ce numéro relevant du folklore québécois francophone alors qu’elle est anglophone.

 

Le prochain rendez-vous s’annonce le plus colossal depuis le début de la competition avec des gros noms tells que Gisèle Lullaby, Gabry Elle et Kiara, pour ne nommer que ceux-là. Il y aura 7 candidates dans la course pour cette prochaine edition… cela veut dire que nous pouvons espérer voir 3 drags franchir le cap du premier tour. À suivre!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s