Drag-moi - saison 11

Mercredi 27 novembre

Précédemment à Drag-moi : Le défi de la semaine dernière était orchestré autour des comédies musicales. La grande majorité des candidats n’ont pas eu à sortir de leur zone de confort puisque la comédie musicale s’apparentait de près à leur genre de prédilection sans toutefois que le calibre de la soirée n’en soit altéré. Mention spéciale aux numéros de Carmen Sutra, Pythia, Samantha Barnack, RV Métal & Zénith.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À lire aussi: l’entrevue avec Nicky Gee – Queen’s night: la nouvelle soirée de drags à Québec

Mercredi dernier avait lieu l’avant-dernier défi de la saison lors duquel les candidats devaient nous présenter deux numéros en duo en plus d’une finale classique qui font depuis des années les beaux jours des soirées du mardi au Cabaret Mado orchestrée autour de la diva québécoise Céline Dion. Encore une fois cette semaine, on sentait que la machine est huilée et que les candidats ont pris du galon lors des derniers défis. À l’approche de la finale, l’étau de se resserre. Il devient de plus en difficile de prédire l’issue de ce populaire concours-école. Pour l’occasion, le panel de juges était composé de Barbada et de Peach, une habituée du travail d’équipe étant notamment productrice des spectacles Spice drags et Little mix. Je vous invite à (re)plonger dans cette soirée en mots et en images sous la lentille de @emmpicsyou.

 

MISTY WATERFALLS & NARCISSA

Misty Waterfalls et Narcissa ont interprété avec toute l’intensité nécessaire relative à leur mixte de chansons regroupant les succès Praying et Never enough.

Leur look complémentaire s’accompagnait d’un effet « wow » dès qu’elles posèrent le pied sur scène.

Le seul bémol du tandem est la distance de l’une et l’autre sur la scène. Avec la charge émotive imposée par leur choix de chansons, elles auraient gagné à demeurer en intimité, ensemble.

 

CARMEN SUTRA & RV MÉTAL

Ce duo improbable aura permis à Carmen Sutra de sortir de sa zone de confort et de démontrer l’étendue de ses capacités.

Le numéro fut introduit par la chanson Je t’aime moi non plus témoignant du coup de foudre des deux protagonistes. Le numéro était présenté comme une satire humoristique du Kama sutra, version années 1980s.

Le numéro brillamment pensé était non seulement tordant, mais témoignait d’une belle complicité entre les deux artistes. La créativité fut au service d’une proposition impeccable. Mention spéciale à l’alliage des cues sonores avec les mouvements.

 

LADY GUIDOUNE & LISA SANTANA

Le numéro du tandem Lady Guidoune et Lisa Santana a débuté sur le générique d’ouverture de la série culte Dynasty avant d’enchaîner sur l’alternance des chansons Act one: trouble et I kissed a girl.

La proposition de voulait à l’image d’une montée dramatique menant vers l’une des célèbres batailles de la série. Tous les objets sur scène devaient alors un prétexte à être utilisé comme une arme. Mention spéciale aux affiches à l’effigie de nos drags locales qui ont servis aux attaques.

Malgré leur symbiose, on sentait le manque de pratique, ce qui les gardait dans leur bulle, loin du public.

 

DENIM PUSSY & ZÉNITH

La proposition de Denim et Zénith se voulait une fable poétique sur les airs de l’une des chansons phares de Dalida, en duo avec Alain Delon, Paroles paroles.

Le numéro comportait un grand nombre de subtilités qui auraient gagnées à être mises plus en évidence afin d’en faciliter la compréhension. Un je-ne-sais-quoi en complément au numéro aurait permis une meilleure fluidité, déjà heurtée par un certain manque de complicité entre les deux artistes.

Il faut mentionner également les difficultés rencontrées par Denim en ce qui concerne le lip sync.

 

PYTHIA & SAMANTHA BARNACK

La thématique du défi de la semaine s’est déclinée jusque dans la proposition de Pythia et Samantha alors qu’elles interprétaient des sœurs siamoises. Le numéro s’ouvrait d’ailleurs sur la pièce Sisters.

Un événement viendra troubler la quiétude sororal… un intérêt commun pour le même garçon. S’enchaînera alors une chanson de circonstance, The boy is mine. Ce climax entraînera la déchirure tant au sens propre que figuré.

Le numéro était étincelant et drôle, reposant sur une solide complicité des deux artistes. La fin du numéro a souffert de quelques difficultés en ce qui concerne le lip sync puisqu’on les sentait anticipé leur punch qui approchait.

 

CARMEN SUTRA & NARCISSA

Le tandem formé de Carmen Sutra et Narcissa a opté pour une chanson rassembleuse, qui fait écho auprès de tous, soit le succès indémodable Holding out for a hero.

Le numéro fut marqué par une chorégraphie audacieuse, permettant de mettre au premier plan les forces de chacune, notamment la contorsion de Carmen Sutra. Ces fresques aurons permis de rendre justice à leur étroite complicité puisqu’il fallait qu’elles aient confiance l’une envers l’autre.

Le numéro aurait gagné à faire un meilleur usage du mannequin qui représentait un super-héros accroché au fond de la scène. De plus, considérant tous les rouages de leur chorégraphie, on les sentait souvent dans leur tête, dans l’anticipation du prochain mouvement.

 

DENIM PUSSY & MISTY WATERFALLS

Denim et Misty ont réussi un tour de force en proposant un numéro musical inspiré du film The stepford wives dans lequel des femmes sont converties en robots anthropomorphes, soumises au rôle de ménagère parfaite face à leur mari.

Pour orchestrer cette reconstitution, le duo a construit son numéro sur une chanson de circonstance, Femmebot. Leu proposition reposait sur une magnifique mise en scène qui rendait justice à leur source d’inspiration.

D’une efficacité redoutable, les deux artistes ont su faire concorder leurs mouvements avec les cues sonores. Mention spéciale au jeu de Misty Waterfalls.

 

LADY GUIDOUNE & SAMNATHA BARNACK

S’il y avait bien deux univers qui devaient un jour ou l’autre se rencontrer, ce sont ceux de Lady Guidoune et Samantha Barnack. La prémisse de leur sketch : le passage de Céline Dion à l’émission de cuisine de sa mère, connue de tous comme étant Maman Dion.

Alors que le couple mère-fille s’affairait à cuisiner un gâteau, elles se sont mises à entonner la pièce Un peu plus haut un peu plus loin d’après le duo formé de Céline Dion et Ginette Reno lors du spectacle que la diva québécoise avait offert sur les Plaines d’Abraham.

Tout était au rendez-vous dans cette proposition toute en humour : un lip sync parfait, particulièrement important lors d’extraits parlers, un angle de 45 degrés vers le public, une complicité palpable et de l’originalité qui leur a permis de réinventer ce succès-souvenir. Elles sont eues droit à une ovation debout des juges bien méritée.

 

PYTHIA & RV MÉTAL

Pythia et RV Métal se sont aventurés sur un terrain glissant en abordant le thème de la création du monde à travers l’histoire d’Adam & Ève. Leur approche novatrice, créative et originale leur aura permis d’outrepasser les anticipations du public.

Le numéro était présenté comme un documentaire. Les protagonistes, RV Métal et Pythia, ont fait leur entrée respectivement sur les pièces Macho man et Man! I feel like a woman vêtus d’un body suit rappelant le corps nu.

La reprise des différents concepts tels que le serpent, présenté comme une forme phallique, et la pomme, comme un testicule, a donné une dimension comique au numéro, sans prétention, nous éloignant du portait plus classique de ce qu’ils supposent. L’amalgame des différents choix de chansons était tout à fait approprié.

 

LISA SANTANA & ZÉNITH

C’est en offrant une relecture du vidéoclip de Lady Gaga et Beyoncé de leur chanson Telephone que le duo a décidé d’affronter le défi.

Malgré la mise en place d’une foule d’éléments qui nous rappelait l’univers du clip, il manquait d’étincelles. Peach a d’ailleurs souligné à Lisa Santana qu’elle aurait gagné à aborder Beyoncé avec la même fougue que lorsqu’elle interprète Lisa Turner.

Le duo a connu également certaines difficultés avec son lip sync. Comme la créativité était au rendez-vous, il ne manquerait qu’à faire quelques ajustements afin d’offrir ce numéro à nouveau sur de nouvelles bases.

 

La semaine prochaine sera le dernier défi avant la grande finale du mercredi 11 décembre. Pour l’occasion, le défi sera le favori de Marla Deer, soit la comédie. En raison de la saison des Fêtes qui est à nos portes, le défi se déclinera sur le thème de Noël. Plusieurs candidats ont su au fil des semaines mettre de l’avant ce filon. À découvrir la semaine prochaine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s